• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Antisémitisme en France : ils sont juifs et nous les avons rencontrés, leurs témoignages sont poignants

Ginette Schulhof avec Nisso Pelossof dans les Hortillonnages le 4 janvier 1985
Gilles Touati, chirurgien cardiologue au CHU d'Amiens et romancier, le 26 novembre 2018 / © France 3 Picardie
Ginette Schulhof avec Nisso Pelossof dans les Hortillonnages le 4 janvier 1985 Gilles Touati, chirurgien cardiologue au CHU d'Amiens et romancier, le 26 novembre 2018 / © France 3 Picardie

Le 4 janvier 1985, nous avons rencontré Ginette Schulhof, la seule survivante de la 2nde Guerre mondiale dans l'Oise. Elle raconte comment elle a échappé aux nazis. En 2018, nous avons recueilli le témoignage de Gilles Touati un chirurgien du CHU d'Amiens, jeune médecin il a opéré un ancien colabo. 

Par Halima Najibi

La France a connu récemment une multiplication d'actes antisémites. Mardi, 96 tombes ont été découvertes profanées dans un cimetière juif alsacien. Des rassemblements contre l'antisémitisme se sont tenus mardi partout en France, notamment dans plusieurs villes de Picardie.

Place de la République à Paris des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour dénoncer ces actes. Des partis et des associations avaient appelé à faire front commun contre l'antisémistisme. Ces actes rappellent les heures sombres vécues par les Français de confession juive.

Des portraits de Simone Veil ont été souillés de croix gammées, Un homme a proféré des injures à caratère antisémite envers le philosophe Alain Finkielkraut, l'arbre planté en souvenir dIlan Halimi, assassiné parce que juif a été coupé, on a écrit "Juden" sur deux vitrines Bagelstein, et tout cela il y a quelques jours. Face à cette violence, il est important de rappeler qu'il ne faut pas banaliser ces actes qui selon le gouvernement ont augmenté de 74% en 2018.

Pour répondre à la haine, nous avons décidé de sortir de nos archives deux reportages poignants, celui de la seule juive survivante de la Seconde Guerre mondiale dans l'Oise. Nous l'avions rencontrée en 1985. Et le portrait d'un chirurgien juif qui raconte dans un livre son histoire. Jeune médecin il devait opérer un patient qui lui avait révélé être un ancien collabo. 
 

"Je ne veux pas qu'on oublie"


Ginette Schulhof est née à Amiens, au 44 rue Belfort. Elle raconte dans le reportage comment elle a échappé aux camps de concentration nazis. Des souvenirs douloureux, ses parents, son plus jeune frère et sa grand-mère sont restés dans leur maison lorsque les soldats allemands sont arrivés.

Nous l'avons filmée en 1985 en compagnie de Nisso Pelossof décédé en 2011 à l'âge de 89 ans. Fondateur en 1975 de l'Association pour la protection et la sauvegarde des hortillonnages, il a connu les camps de concentration de Auschwitz-Birkenau et de Mauthausen. Il n'a cessé de témoigner pour que la mémoire de la Shoah se transmette. Il participa à de nombreuses actions, notamment auprès d'enfants et d'adolescents picards.
 
Ginette Schulhof : la seule juive survivante de la 2nde guerre mondiale dans l'Oise
Un reportage diffusé le 4 janvier 1985 de Thierry Bonté et Jean-Paul Delance
        

"Peut-on opérer son bourreau ?"


Gilles Touati est chirurgien au CHU d'Amiens. Son premier roman s'appelle La Vallée des Térébinthes édité par les éditions de la librairie du labyrinthe d'Amiens. Jeune médecin de 30 ans, il est confronté entre autre à devoir opérer un patient auquel il ne s'attendait pas, un ancien collabo. Se pose alors la question pour le jeune médecin, peut-on opérer son bourreau ?
 
Gilles Touati, chirurgien cardiaque et romancier
Gilles Touati, chirurgien cardiaque et romancier; un reportage de Sophie Crimon, R. Clément, Aurélien Barège Joël Flescher et Stépahne Picard, diffusé le 26 novembre 2018

 

Sur le même sujet

Je t'aime à l'européenne : l'Europe et nous (épisode 5/5)

Les + Lus