Camiers : "Tout va bien", une reprise d’Orelsan pour protester contre la fermeture d’une classe

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S.
Les parents d'élève de l'école maternelle Les tourterelles protestent contre la fermeture d'une classe pour l'année 2018-2019 et reprennent "Tout va bien" d'Orelsan.
Les parents d'élève de l'école maternelle Les tourterelles protestent contre la fermeture d'une classe pour l'année 2018-2019 et reprennent "Tout va bien" d'Orelsan. © Capture d'écran youtube

A Camiers une classe de l’école maternelle Les Tourterelles sera supprimée l’an prochain. C’est l’une des 14 classes maternelles supprimées dans le Montreuillois pour permettre le dédoublement des CP et CE1 en éducation prioritaire, mesure phare de l’exécutif.

A Camiers 21 enfants de moins de trois ans voient leur classe supprimée. Très remontés, les parents d’élèves ont entrepris plusieurs actions. Dont une reprise à leur sauce de la célèbre chanson du rappeur Orelsan « Tout va bien ». Une sorte de « Tout va très bien madame la marquise » des temps moderne, ironique et désabusé.


"Touche pas à mon école"

Tout va bien à Camiers

« Si tu viens dans cette classe, tu seras toujours bienvenu même s’il n’y a plus beaucoup de place, tout n’est pas encore foutu, va falloir tout gérer apprendre à te débrouiller, pas le temps de te moucher, rfaire tes lacets (…) si t’es en difficulté plus beaucoup de temps pour t’aider. C’est qu’ta maîtresse est débordée, y a les copains à s’occuper (…) c’est une école ordinaire, pas prioritaire », peut-on entendre sur la vidéo diffusée en ligne et déjà visionnée 800 fois. On y voit les parents d’élèves afficher une main jaune où est écrit « Touche pas à mon école ».

Il y a quelques jours, les parents d’élèves avaient bloqué l’école.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.