Chômage : la région des Hauts-de-France est la plus touchée de France hexagonale

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Picardie

L'INSEE a publié jeudi 31 mai son bilan économique de l'année 2017. Tous les départements des Hauts-de-France ont marqué une baisse du taux de chômage, mais la région reste la plus concernée par le problème.

L'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a dévoilé hier ses chiffres sur le chômage (catégorie A, B, C) pour l'année 2017. Bonne nouvelle : les chiffres sont à la baisse dans les Hauts-de-France comparés à ceux 2016. Cependant, la région reste tout de même le territoire le plus touché du pays.
 

Baisse dans tous les départements

Dans son rapport, l'institut explique que le recul du chômage touche la totalité des départements de la région. Avec en tête, l'Aisne, la Somme et le Pas-de-Calais qui ont connu une baisse de 1,3 points, suivis par l'Oise (-1,1 point) et le Nord (-0,9 point).

Bien qu'ayant subi la plus forte baisse de la région, l'Aisne reste néanmoins le territoire le plus touché par le chômage avec 12,5%. A l'inverse, l'Oise est le "moins impacté (8,9%)".


Moyenne régionale la plus élevée de France

A l'échelle de la région, le taux de chômage atteint les 11,1%. Soit une baisse de 1,1 point sur l'ensemble de l'année. L'étude précise que la baisse "porte essentiellement sur le dernier trimestre de l'année, avec - 0,8 point". Une évolution qui va dans le bon sens, cependant, le taux de chômage des Hauts-de-France reste le plus élevé des régions de France hexagonale, devant l'Occitanie (10,5%) et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (10,4%). 

Hausse des demandeurs d'emploi

Dans son étude, l'INSEE fait remarquer également que le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi (catégorie A, B et C) a connu une importante croissance en 2017 avec 22.700 demandeur d'emploi supplémentaires, soit  +3,9% sur un an. Au total, les Hauts-de-France comptaient en 2017, 601.500 personnes inscrites à Pôle emploi. Là aussi, l'évolution régionale dénote avec l'évolution nationale, qui est de 2,5%

Au niveau départemental, c'est le Nord (5,4%) et la Somme (4,2%) qui "contribuent le plus fortement  à l'augmentation du nombre d'inscrit à Pôle emploi". L'Oise (+2,7%) et le Pas-de-Calais (+2,6%).


En chiffre réel, le nombre de demandeurs d'emploi au 31 décembre 2017 était estimé à 274.800 personnes dans le Nord, 141.300 dans le Pas-de-Calais, 72.000 dans l'Oise, 57.000 dans l'Aisne et 56.400 dans la Somme. En tout, il y avait 601.500 demandeurs d'emploi dans la région

Le rapport souligne qu'"en France (sauf Mayotte), les mêmes évolutions simultanées de baisse du chômage et de hause du nombre de demandeurs d'emploi" sont notamment dues à "un retour sur le marché de l'emploi de personnes auparavant découragées, les perspectives d'embauche incitant certains inactifs à se présenter sur le marché du travail".

Les femmes et les demandeurs plus âgés davantage concernées

"L’augmentation des demandeurs d'emploi (en fin de mois) concerne davantage les femmes (+ 6,0 %) que les hommes (+ 1,9 %)", analyse l'INSEE. Même son de cloche au niveau national : + 4,4 % pour les femmes et + 0,5 % pour les hommes. Une observation qui, selon l'étude, s'explique par le fait que les "femmes ont été davantage concernées par la baisse du nombre de bénéficiaires de contrats uniques d’insertion non-marchands (CUI-CAE)."

Concernant, l'âge des demandeurs d'emploi en 2017, ce sont les plus de 50 ans qui sont de plus en plus nombreux à chercher un emploi dans la région (+ 5,0 % en 2017 contre + 4,3 % en 2016).

A l'inverse, les demandeurs d’emploi de moins de 25 ans des Hauts-de-France sont en revanche un peu moins nombreux avec -0,1 %, après avoir chuté l’année précédente (– 7,2 %). A l'échelle du pays, la baisse "s’est atténuée en 2017 (– 1,1 % après – 6,3 % en 2016)".