Cinq conseillers régionaux, ex-Rassemblement national, se rangent derrière Nicolas Dupont-Aignan

Les départs s'étaient enchaînés ces derniers mois au sein du groupe RN (ex-FN) du conseil régional.

Cinq conseillers régionaux des Hauts-de-France ayant quitté le groupe Rassemblement national (ex-FN) ont annoncé ce mercredi 3 octobre soutenir pour les élections européennes de mai 2019 le président de Debout la France (DLF), Nicolas Dupont-Aignan, qui compte mener sa propre liste.

"Sûrs de sa volonté de rassembler au-delà des impasses partisanes, de sa détermination à défendre la France et de sa crédibilité à proposer une alternative au macronisme, nous nous engageons aux côtés de Nicolas Dupont-Aignan", écrivent-ils dans une déclaration commune transmise à la presse.
 
Nicolas Dupont-Aignan a annoncé le 23 septembre qu'il allait mener sa propre liste pour les européennes de mai 2019, refusant ainsi de faire liste commune avec la présidente du RN. Marine Le Pen lui avait fait publiquement cette proposition fin mai.

Le président de DLF avait lancé à cette occasion un "appel solennel" aux Républicains (LR) et au RN à le rejoindre. 
 


"Partir divisés serait le plus grand service que nous pourrions rendre à ceux qui veulent la disparition de nos nations, et donc, ce serait la plus grande trahison (...) Qui mieux que Nicolas Dupont-Aignan peut être le porte-parole de ce rassemblement ?" poursuivent les signataires Eric Dillies, André Murawski, Alexis Salmon, Olivier Normand et Florence Italiani.
 
Depuis les élections régionales de décembre 2015, treize conseillers ont démissionné du groupe RN au Conseil régional des Hauts-de-France, où siège Marine Le Pen, qui compte désormais 41 membres sur les 54 élus initialement.
 
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité