Colonies, écoles ouvertes, quartiers d'été, les offres de vacances éducatives sont nombreuses en Hauts-de-France

Après une nouvelle année scolaire marquée par les confinements et l'enseignement à distance, les vacances sont aussi l'occasion pour les enfants en décrochage de rattraper leur retard. Les solutions sont nombreuses, gratuites ou avec des aides possibles. Etat des lieux en Hauts-de-France.
Des vacances studieuses mais aussi ludiques, sportives, culturelles, c'est le dispositif "Vacances apprenantes" reconduit cet été par le gouvernement. Les offres sont nombreuses dans les Hauts-de-France pour les élèves jusqu'à la terminale.
Des vacances studieuses mais aussi ludiques, sportives, culturelles, c'est le dispositif "Vacances apprenantes" reconduit cet été par le gouvernement. Les offres sont nombreuses dans les Hauts-de-France pour les élèves jusqu'à la terminale. © Frédérik Giltay / FTV

Depuis ce mercredi 7 juillet, les enfants sont en vacances. L'école est finie ? Pas totalement, pas pour tous. Pour la deuxième année consécutive le dispositif  "Vacances apprenantes" est mis en place par le gouvernement. Objectif, lutter contre le décrochage scolaire qui s'est accentué depuis le début de la crise sanitaire. L'occasion plus généralement de consolider les apprentissages et de contribuer à l’épanouissement personnel des jeunes à travers des activités culturelles, sportives et de loisirs, encadrées par des professionnels. Dans le cadre de ce dispositif l'offre est multiple.

Initié en 2020, le dispositif "vacances apprenantes" est renouvelé cet été 2021 : écoles ouvertes, quartiers d'été, colonies, l'offre est multiple dans la région Hauts-de-France
Initié en 2020, le dispositif "vacances apprenantes" est renouvelé cet été 2021 : écoles ouvertes, quartiers d'été, colonies, l'offre est multiple dans la région Hauts-de-France © Ministère de l'Éducation nationale

L'école ouverte

Proposé aux jeunes qui ne quittent pas leur lieu de résidence, ce dispositif mis en place dans les écoles ou établissements scolaires, permet aux élèves du CP à la terminale de réviser leurs connaissances, tout en profitant d’activités variées en partenariat avec des associations, établissements culturels et sportifs.

L’objectif, renforcer le matin l'acquisition des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter et respecter autrui et l’après-midi, proposer des activités culturelles, sportives et de découverte de la nature, en lien avec les enjeux contemporains climatiques et de biodiversité. 

Un dispositif post-confinement, qui a pour but également, grâce aux activités collectives proposées, de renouer des liens sociaux mais également d’accompagner les familles, dans le suivi du projet scolaire de leur enfant, en mettant notamment le paquet sur les lycées professionnels, dont les élèves ont le plus souffert du confinement.

L’opération "écoles ouvertes" se fait grâce à l’engagement d’enseignants volontaires. A Amiens, ce sont ainsi 21 élèves des collèges Arthur Rimbaud et César Franck qui en bénéficient la première semaine des vacances. Sur la circonscription de Marcq-La Madeleine dans le Nord, deux écoles primaires acceuillent ainsi des élèves jusqu’au 16 juillet et du 23 au 27 août. Le service enseignement de la ville, est formel : "il est plus facile pour les enfants d’accepter de revenir sur les bancs de l’école pendant les vacances, en sachant que le temps scolaire sera organisé autour d’activités ludiques."

Le dispositif "écoles ouvertes" permet aux élèves du CP à la terminale de réviser leurs connaissances, tout en profitant d’activités variées en partenariat avec des associations, établissements culturels et sportifs.
Le dispositif "écoles ouvertes" permet aux élèves du CP à la terminale de réviser leurs connaissances, tout en profitant d’activités variées en partenariat avec des associations, établissements culturels et sportifs. © Isabelle Baudriller / Radio France / MaxPPP

École ouverte est proposé aux élèves qui s'inscrivent sur la base du volontariat. Tout élève désireux de bénéficier de cette offre pourra en bénéficier, y compris dans une école ou un établissement différent de celui où il est habituellement scolarisé. Les services sociaux des collectivités et en particulier les centres communaux d'action sociale ainsi que le service d'aide sociale à l'enfance du conseil départemental peuvent être sollicités.

L’école à la campagne

Afin de sensibiliser les élèves au développement durable, des séjours en zones rurales sont aussi proposés aux collégiens et lycéens. En mini-camps sous tentes (École ouverte buissonnière) ou dans le cadre de parcours à vélo (Mon patrimoine à vélo), ces séjours permettent de partir à la découverte de la nature et du patrimoine local, de confronter les élèves à des conditions de vie particulières, leur permettant de gagner en autonomie, tout en pratiquant une activité physique et sportive.

Dans l’Oise, l’école primaire d’Esquennoy, propose ainsi à 12 élèves une sortie vélo de 5 jours. Après un renforcement pédagogique le matin, les enfants partiront l’après-midi à la découverte du site de Folleville, et du musée gallo-romain de Vendeuil Caply. De son côté, le collège de Lassigny, propose à 10 élèves, un séjour d’une semaine "sports nautiques et découverte culturelle en  pays boulonnais". Parallèlement aux apprentissages des fondamentaux, les élèves pourront s’initier au char à voile, au paddle ou encore au canoé kayak.

Pour charlotte Bougain, directrice communication du rectorat d’Amiens, "la reconduction de ces différents dispositifs, c’est tout simplement un excellent souvenir de ce qui a été mis en place l’an dernier. Nous avons non seulement découvert des élèves ravis d’être en classe avec leurs camarades, pour apprendre différemment, mais également des enseignants heureux de se sentir utiles grâce à ce dispositif."

Un guide d'information préparé par le ministère de l'Éducation nationale est disponble pour plus de précision.

Les vacances dans la ville

Chaque été, un enfant sur quatre ne part pas en vacances. La crise sanitaire ayant davantage mis en exergue les difficultés rencontrées par les enfants et les jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville, le dispositif "Nos quartiers d’été" leur offre des journées de divertissement.

Des promenades sur des ânes et poneys étaient organisées dans un quartier de Lille dans le cadre de l'opération "nos quartiers d'été", le 18 juillet 2019.
Des promenades sur des ânes et poneys étaient organisées dans un quartier de Lille dans le cadre de l'opération "nos quartiers d'été", le 18 juillet 2019. © François Cortade / Radio France / MaxPPP

Des activités festives, culturelles, sportives et éducatives sont ainsi proposées dans 1514 quartiers de France, en pieds d’immeubles, au sein des quartiers ou en dehors, pour faire de l’été un temps de respiration, de divertissement, de découverte et d’apprentissage pour tous. Autour d’un fil rouge sur la nature et les productions locales, 128 projets sont identifiés sur l’ensemble de la région qui a reçu une dotation de 1.256.724 euros dans le cadre d'un fonds spécifique :

Dans le même esprit l’opération "Été culturel 2021" va permettre aux habitants, notamment les plus éloignés et les plus fragiles, de participer à des ateliers, des rencontres, des spectacles, des visites… Une manière de provoquer la rencontre avec les œuvres et les artistes, et pour un très grand nombre d’enfants et de jeunes de participer à un événement ou un projet culturel.

Les Mercredis de l’été, proposés dans le Pas-de-Calais, vont dans ce sens. 56 itinéraires en bus sont mis en place pour, le temps des vacances, découvrir gratuitement le département. Le principe ? Vous réservez votre aller-retour et profitez de votre journée à la mer, à la campagne ou dans l’un des nombreux équipements touristiques ou culturels du territoire. Et c'est gratuit jusqu'à 18 ans.

Les colos apprenantes

Rattraper un éventuel retard scolaire accumulé pendant la crise sanitaire, oui, mais sac à dos compris. C’est ce que permettent les "colos apprenantes". Donner la possibilité à des enfants qui n’en ont pas, la chance de partir en colonies de vacances.

Dans des domaines comme le sport, la culture, les langues étrangères, les sciences, ou encore le développement durable, de nombreuses activités  sont ainsi proposées aux enfants, pour renforcer leurs apprentissages, mais également remobiliser les expériences collectives. Une solution pour mieux appréhender la prochaine rentrée scolaire.

Dans des domaines comme le sport, la culture, les langues étrangères, les sciences, ou encore le développement durable, de nombreuses activités sont proposées aux enfants dans le cadres des "vacances apprenantes".
Dans des domaines comme le sport, la culture, les langues étrangères, les sciences, ou encore le développement durable, de nombreuses activités sont proposées aux enfants dans le cadres des "vacances apprenantes". © Thierry Gachon / L'Alsace / MaxPPP

Le ministre de l’Éducation l’a promis, au total pas moins de 2 800 séjours sont accessibles, en fonction de la thématique, du département ou des dates souhaitées : "Nous développons des contenus éducatifs dans les colonies de vacances ou dans les dispositifs écoles ouvertes, pour que les enfants aient par exemple des apprentissages en français, en mathématiques, mais aussi en langues".

Ce dispositif mis en place durant tout l’été jusqu’au 31 août 2021, sur tout le territoire, est ouvert à tous les enfants âgés de 3 à 17 ans, via une plateforme dédiée. Les familles dont les enfants sont prioritaires, bénéficient d’une prise en charge spécifique. Les inscriptions sont effectuées directement par les collectivités : les parents doivent alors se rapprocher du service jeunesse de leur mairie. Voici les crières retenus :

Quel que soit le dispositif choisi, si le plan vacances du gouvernement s’annonce cet été encore prometteur avec 120 millions d’euros débloqués, reste une ombre à ce tableau estival, combien d’élèves y participeront véritablement cette année ? L’été dernier, les élèves décrocheurs, ceux qui avaient le plus besoin d'un soutien, n'ont effectivement pas toujours pris part à ces "vacances apprenantes".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances sorties et loisirs éducation société loisirs