Coronavirus - 14 juillet : le concert à Wattrelos de Jean-Luc Lahaye, Larusso et Boris est-il bien raisonnable ?

Alors que la majorité des mairies du Nord Pas-de-Calais annulent les célébrations prévues pour le 14 juillet à cause du Covid-19, Wattrelos maintient le feu d'artifice et les concerts après avoir reçu l'aval de la Préfecture. La foule devrait être au rendez-vous. Logique ?
Feu d'artifice, concerts de stars des années 80 comme Larusso ou Jean-Luc Lahaye... la ville de Wattrelos propose deux jours de festivités pour le 14 juillet.
Feu d'artifice, concerts de stars des années 80 comme Larusso ou Jean-Luc Lahaye... la ville de Wattrelos propose deux jours de festivités pour le 14 juillet. © Frédéric Giltay / France 3 Hauts-de-France / MAXPPP
Cette année, le 14 juillet ne rime pas particulièrement avec festivités. La majorité des communes de la région ont décidé d’annuler les événements programmés tandis que le virus circule toujours. Les communes de Merville et Wattrelos semblent faire office d’exception, proposant des concerts de stars des années 80 et 90 -comme Larusso, Boris ou Jean-Luc Lahaye- qui pourraient attirer les foules.

À Wattrelos, la mairie propose deux jours de fête. Le rendez-vous est donné ce lundi 13 juillet à 23 heures pour admirer le traditionnel feu d’artifice, puis les habitants sont conviés à une kermesse mardi 14 juillet, ponctuée par des concerts de stars des années 80. Sur les réseaux sociaux, les interrogations sur la tenue d’un tel événement se multiplient, alors que la jauge habituelle de 2000 personnes pourrait être dépassée. "Faire des festivités et garder les distances est impossible" affirme une internaute. "Ridicule, la deuxième vague va arriver plus tôt que prévu" lui répond une autre. "Autant de personnes qui vont se masser à un endroit alors que le virus est toujours là, que les chiffres remontent, et qu'il n'y a toujours pas de traitement." La mairie leur répond.

Autorisation de dernière minute

Michèle Coquelle, adjointe aux festivités à la mairie de Wattrelos depuis 2014, prépare cette grande fête populaire depuis le début de l'année. "Les vedettes sont réservées depuis le mois de janvier" raconte-t-elle. Au programme, des chanteurs de variété comme Larusso, Jean-Luc Lahaye ou encore Boris. Crise du Covid-19 oblige, toute l’organisation a été mise en suspens, jusqu’à l’autorisation de dernière minute délivrée par la Préfecture du Nord, le 3 juillet dernier. "Un soulagement" admet Michèle Coquelle, qui attribue cette autorisation au protocole sanitaire mis en place par la municipalité."Les concerts ont été déplacés sur la plaine Augustine, plus grande que l’endroit habituel, pour respecter les distances, raconte l’adjointe au maire de Wattrelos. Il y aura un compteur à chaque entrée pour connaitre le nombre de personnes présentes." Les portes seront ainsi fermées si la jauge de 5 000 personnes est atteinte. Du gel sera mis à disposition et des panneaux explicatifs complèteront le travail des agents municipaux et des policiers déployés pour rappeler les règles à chacun.

Le masque, même si il n’est pas obligatoire, est fortement recommandé. "C’est un peu compliqué de l’obliger parce que vous êtes en plein air et on ne l’a pas rendu obligatoire parce qu’il n’y avait pas toutes les informations récentes qu’on voit en ce moment" concède Michèle Coquelle.

"Quand je vois (…) Nice, ça fait peur"

L’adjointe a en tête les récentes images d’une foule amassée sur la promenade des Anglais à Nice pour écouter le concert de The Avener sans aucun respect des gestes barrières. . Les personnes portant des masques sont minoritaires, si ce n’est inexistantes. "Quand je vois ce qui s’est passé à Nice, ça fait peur, admet Michèle Coquelle. Mais il faut savoir prendre des décisions. J’ai un budget pour mes festivités à l’année. Il me permet de rendre des grands et des petits heureux. Quand on voit que les enfants et leurs parents ont été enfermés, il y a un besoin de sortir. Mais c’est sûr qu’il y a toujours cette angoisse." L’élue compte sur la responsabilité de chacun pour adopter les gestes barrières et profiter des festivités en toute sécurité, tout en évitant de faire en sorte que ces concerts ne deviennent les nouveaux clusters du Covid-19 dans la région.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société 14 juillet événements sorties et loisirs