Coronavirus : ce qu'il faut retenir de l'intervention de Xavier Bertrand sur France 3 Hauts-de-France

Le président de la région Hauts-de-France est notamment à l'initiative de l'opération "un masque pour chacun" pour fournir à chaque habitant de la région un masque réutilisable en vue du déconfinement. / © F. GILTAY
Le président de la région Hauts-de-France est notamment à l'initiative de l'opération "un masque pour chacun" pour fournir à chaque habitant de la région un masque réutilisable en vue du déconfinement. / © F. GILTAY

Xavier Bertrand était l'invité exceptionnel du journal régional de France 3 Hauts-de-France dimanche 10 mai. À la veille du déconfinement, le président de la région Hauts-de-France est revenu sur l'organisation des prochains jours et des prochains mois.

Par Clara De Beaujon et Martin Valanton

Le président de la région Hauts-de-France était l'invité du journal de 19h dimanche 10 mai. Quelques heures avant le déconfinement, il a détaillé la stratégie de la région. "On a fait du sur mesure", a rappelé Xavier Bertrand plusieurs fois. Voici les principaux éléments de son intervention.


Les modalités de distribution des masques 

 

La région s’était engagée à distribuer des masques en tissu dès le 11 mai, Xavier Bertrand a confirmé cette information à la veille du déconfinement. Chaque habitant des Hauts-de-France recevra un masque en tissu réutilisable et lavable 20 fois, soit un total de 6 millions de masques. Un ordre de distribution a été mis en place.

"La distribution débutera dans le cluster de l’Oise, c’est normal. Les premiers confinés sont les premiers servis, a expliqué Xavier Bertrand. Mardi et mercredi, la distribution se poursuivra dans les autres communes de l’Oise et dans le département de l’Aisne. Un déploiement partout dans la région aura lieu en deuxième partie de semaine."
 

Le président de région a affirmé que ces 6 millions de masques venaient en complément des masques distribués par les communes. "On a bien conscience que ce n’est qu’un début", a-t-il appuyé, annoncant la distribution de 10 millions de masques chirurgicaux jetables en parallèle des masques en tissu.


La perspective de la création d'une filière spécialisée dans les masques pour les Hauts-de-France 


Après avoir commandé des millions de masques aux entreprises des Hauts-de-France pendant la crise, Xavier Bertrand a affirmé avoir "l’obsession de créer une filière de production dans la région". Il a notamment cité le projet Résilience
 

Le chef de la région a rappelé que les entreprises comme Valéo ou Toyota ont produit des masques en grande quantité, tout comme les couturières bénévoles et les chômeurs de retour au travail pour la production de masques. Il entend péréniser cette activité pour sortir de la dépendance extérieure. 


Un retour à l'école, malgré tout 

Xavier Bertrand avait indiqué, le 19 avril dernier, qu’il n’aurait pas pris la décision de renvoyer les enfants à l’école le 11 mai.

Néanmoins, en tant que président de région, la compétence des transports scolaires lui revient. "Mardi 12 mai, d’après nos estimations, nous aurons à peu près 10 000 enfants dans 500 bus qui utiliseront les transports scolaires de la région", a-t-il annoncé. Du gel hydroalcoolique sera disponible dans chaque bus et des masques pourront être distribués aux enfants de plus de 6 ans.
 
 

Le soutien aux secteurs qui ne pourront pas reprendre demain 


Interrogé sur les cafés et les restaurants qui resteront fermés le 11 mai, Xavier Bertrand s'est montré catégorique : "On ne va pas les laisser tomber (...) c'est une part de notre culture." Invitant les habitants des Hauts-de-France à ne pas relacher leur effort, il souhaite tout de même que "la vie reprenne". 

 


"Les entreprises d’avant la crise, je veux les revoir à la fin", a-t-il affirmé, rappellant que les réussites économiques des Hauts-de-France étaient le résultat du coopération entre la région et les acteurs privés. 
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus