Coronavirus : sur la Côte d'Opale, le parc d'attractions Bagatelle attend avec impatience sa réouverture

Bagatelle, à cheval sur les communes de Berck-sur-Mer et Rang-du-Fliers n'a pas ouvert ses portes traditionnellement pour le week-end de Pâques en raison du confinement. Et nul ne sait quand pourra débuter cette 65ème saison, mais l'équipe est prête.

© JÉRÔME CUISSE
C'est le parc d'attractions le plus ancien de France. Bagatelle, entre Berck-sur-Mer et Rang-du-Fliers est né en 1955. L'an passé, le site de 24 hectares a accueilli 333 000 visiteurs, un record de fréquentation depuis l'an 2000. La barre pour cette saison était même placée à la hausse, 340 000. Il n'en sera rien, et l'objectif est d'ailleurs tout autre pour son directeur : "Le but actuellement c'est de pouvoir ouvrir bientôt, accueillir le public et  payer notre personnel", explique François-Jérôme Parent.

 

Le parc est prêt à 90%


Les manèges sont à l'arrêt et actuellement le parc compte plus d'animaux que d'êtres humains : "Trois personnes se relaient pour nourrir et soigner la quinzaine d'animaux de la mini-ferme. Les bêtes ont de l'espace dans le parc et mangent l'herbe. C'est moins de travail pour l'équipe restreinte. Les attractions sont prêtes à fonctionner et dès la semaine prochaine nous allons faire revenir quelques prestataires extérieurs et quelques salariés supplémentaires", détaille François-Jérôme Parent.
 
Mais pour le directeur du site, la saison sera une année zéro ou blanche et le manque à gagner évident : "Il n'y aura pas de licenciements car nous appartenons à un groupe qui a les reins solides (le groupe Loopingmais bien sûr la situation actuelle va jouer sur des embauches ultérieures et surtout il faudra s'attendre à une à deux années de retard sur les futurs investissements". Le parc emploie 27 salariés à l'année et embauche 200 saisonniers dont les contrats dès la réouverture seront au maximum honorés assure le directeur.

 

Pas de nouvelle attraction en 2020


Depuis son ouverture en 1955, le parc a la particularité de proposer au public chaque année une nouvelle attraction. Celle de 2020, "familiale et à sensations" est de fait reportée à 2021, l'usine italienne qui la construit ayant fermé ses portes.
 
Mais ce qui aujourd'hui inquiète François-Jérôme Parent c'est l'absence de visibilité sur les semaines ou les mois à venir : "Pour l'instant, l'Etat n'a pas parlé des parcs. Quelles vont-être les règles à suivre pour l'accueil du public, je ne le sais pas. Nous recevons jusqu'à 10 000 personnes par jour. Il est évident que les choses vont changer. Mais quand et comment ?".
 
© JÉRÔME CUISSE

Courant mai cependant, le parc devrait recevoir comme chaque année les certifications nécessaires à l'accueil des visiteurs. Et François-Jérôme Parent n'exclut pas de prolonger cette saison en devenir au delà du mois de septembre habituel : "Nous réfléchissons à une ouverture les week-ends d'octobre et pourquoi pas les prochaines vacances de la Toussaint".


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société parcs d'attraction loisirs sorties et loisirs côte d'opale
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter