Coronavirus : à Lapugnoy, une PME verse une prime de 1000€ à ses salariés

A Lapugnoy (Pas-de-Calais), la PME GTI a décidé de verser une prime de 1000€ à ses salariés, en cette période de coronavirus.

Dans l'entreprise GTI de Lapugnoy
Dans l'entreprise GTI de Lapugnoy © FRANCE 3
Une entreprise d'électricité du Béthunois a décidé de se montrer généreuse envers ses 120 salariés. Elle a décidé de les récompenser de leurs efforts à s'adapter pendant la crise sanitaire avec une prime de 1 000 euros.

Parmi les salariés bénéficiaires, Lucien Szadkowski, electromécanicien. Malgré ses 36 ans d'ancienneté, il n'avait jamais traversé une période professionnelle aussi compliquée...Plusieurs semaines d'activité partielle, durant lesquelles il a accepté de former des collègues et de changer ses habitudes de travail. Cette prime de mille euros versée en remerciement des efforts consentis, est très appréciée... "La reprise, c'est pas évident, commente-t-il. On ne sait pas comment ça va se passer pour l'entreprise. Alors, avec la prime qui nous tombe dessus comme ça, on est reboostés."

Chacun des 120 salariés  de cette société spécialisée dans les installations électriques industrielles, a perçu le même montant quel que soit son salaire ou son poste, que ce soit dans les ateliers ou les bureaux...
L'entreprise GTI donne 1000 euros de prime à ses employés
Durant la crise,  la société a perdu 10 à 15 % de son chiffre d'affaires. Malgré les difficultés qui se profilent, en plus de cette prime Macron défiscalisée,
son dirigeant a maintenu les salaires à 90 %. Un investissement sur l'avenir. "C'est vrai que c'est une récompense pour toutes ces années de travail, pour aider dans une période difficile, explique Pierre Hayart, Président de GTI . L'idée c'est aussi d'être conscients qu'on va traverser une période pas simple et qu'on a besoin du maximum de motivation pour tout le monde. "

Mobiliser les troupes pour affronter  la concurrence féroce qui sévit depuis la fin du confinement... Et séduire de nouvelles recrues, dans une PME prête s'il le faut à essuyer un nouvel orage...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter