Coronavirus : Londres ne participera pas au programme européen sur les vaccins

Le Royaume-Uni, dans la lignée de son départ de l'Union européenne, ne fera pas partie des pays inclus dans le programme européen de recherche et d'approvisionnement d'un vaccin contre le coronavirus. 

Matt Hancock, ministre britannique de la Santé, a confirmé que son pays ne ferait pas partie du programme.
Matt Hancock, ministre britannique de la Santé, a confirmé que son pays ne ferait pas partie du programme. © PRESS ASSOCIATION IMAGES/MAXPPP
Le Royaume-Uni a indiqué vendredi 10 juillet qu'il ne participerait pas au programme de l'Union européenne, qu'il a quittée fin janvier, en vue de s'approvisionner en vaccins potentiellement efficaces contre le nouveau coronavirus.

La Commission européenne "a confirmé qu'il n'est pas possible pour le Royaume-Uni de poursuivre en parallèle des négociations avec des fournisseurs potentiels de vaccins", souligne l'ambassadeur britannique auprès de l'UE, Tim Barrow, dans une lettre adressée à l'exécutif européen. Outre de devoir abandonner ses propres efforts pour s'approvisionner en vaccins, Londres n'aurait pas non plus eu son mot à dire sur les conditions d'acquisition des vaccins, notamment "le prix, le volume et le calendrier de livraison", a-t-il ajouté.

Le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, avait également souligné sur Times Radio, vendredi, que le Royaume-Uni est "en avance" sur l'UE en termes de négociations avec des producteurs de vaccins.

Un éloignement progressif des initiatives européennes, dans la lignée du Brexit

Le pays soutient à coups de millions de livres sterling les efforts des chercheurs britanniques dans la quête mondiale d'un vaccin, notamment ceux de l'Imperial College de Londres et de l'université d'Oxford - en association avec le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca.

En juin, l'Union européenne avait publié sa "stratégie vaccins" afin d'aider au développement des futurs vaccins contre la maladie Covid-19 et les réserver à l'avance auprès des producteurs.

Le Royaume-Uni, pays le plus endeuillé d'Europe avec 44 650 morts selon un bilan publié vendredi, a quitté l'Union européenne fin janvier, mais continue d'appliquer les règles européennes durant une période de transition courant jusqu'au 31 décembre 2020.
Made with Flourish
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
royaume-uni international coronavirus/covid-19 santé société brexit