Coronavirus chez nos voisins britanniques : avec 55 morts, le Royaume-Uni connaît son bilan le plus bas depuis mars

Le Royaume-Uni reste le pays le plus endeuillé d'Europe avec 40 597 morts.
Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © MAXPPP

Le Royaume-Uni a dénombré lundi 55 morts supplémentaires de personnes testées positives au nouveau coronavirus, le plus faible bilan depuis le 22 mars, la veille de l'entrée en vigueur du confinement.

 

40 597 morts

 

Cette hausse porte le bilan du ministère britannique de la Santé à 40.597 morts depuis le début de la pandémie.

Après une hausse du nombre de décès de 77 dimanche, c'est le deuxième jour consécutif où le pays, le deuxième le plus endeuillé au monde derrière les Etats-Unis, enregistre un bilan inférieur à 100, ce qui n'était plus arrivé depuis le 23 mars.

Signe de la décrue, l'Ecosse (2.415 morts) et l'Irlande du Nord (537) n'a enregistré aucun décès deux jours de suite. 

 

"Toujours 55 de trop"

 

"55 morts, c'est toujours 55 de trop", a réagi le ministre de la Santé, Matt Hancock, s'exprimant à la Chambre des communes. Il a toutefois reconnu que les chiffres officiels marquent souvent une baisse durant le week-end, due aux retards dans les enregistrements. 

Mais avec un taux de transmission inférieur à 1, "le nombre de nouvelles infections devrait continuer à baisser", a-t-il poursuivi. "Le coronavirus est en recul à travers tout le pays". Le nombre de contamination a progressé de 1.205 cas pour s'établir à 287.399, selon le bilan publié lundi. 

Le Royaume-Uni, qui n'enregistrait au début de la pandémie que les morts à l'hôpital, a depuis élargi son décompte officiel à tous les décès de personnes testées positives au nouveau coronavirus. Le bilan total est toutefois bien plus lourd, et dépasse les 48.000 décès, si l'on inclut également les cas suspects de la maladie. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
royaume-uni international covid-19 santé société