Coronavirus - Un nouveau foyer épidémique identifié à Compiègne, deux autres dans le Nord et le Pas-de-Calais

L'Agence régionale de santé confirme les trois foyers épidémiques dans les Hauts-de-France : deux dans le Nord et le Pas-de-Calais et un nouveau dans l'Oise. / © FTV
L'Agence régionale de santé confirme les trois foyers épidémiques dans les Hauts-de-France : deux dans le Nord et le Pas-de-Calais et un nouveau dans l'Oise. / © FTV

Dans le Journal du Dimanche, Olivier Véran a annoncé que 25 foyers épidémiques ont été identifiés en France depuis le début de déconfinement le 11 mai dont deux dans les Hauts-de-France. Suite à nos sollicitations, l'Agence Régionale de Santé a révélé un nouveau foyer épidémique dans l'Oise.

Par Jennifer Alberts

Dimanche 17 mai, dans une interview donnée au JDD, Olivier Véran annonçait que 25 foyers épidémiques de coronavirus/Covid-19 ont été identifiés en France. Selon le ministre de la Santé, deux ont été localisés dans les Hauts-de-France. Selon l'Agence régionale de santé des Hauts-de-France, les deux foyers évoqués par le ministère sont "antérieurs au déconfinement et survenus au cours des mois d’avril et mai."

Par ailleurs, l'ARS annonce qu'un troisième cluster a été découvert dans les Hauts-de-France, et plus précisément au sein d'un foyer d'hébergement. Un épisode "encore en cours de gestion", précise l'Agence régionale de santé.

Le centre Coallia de Compiègne

Il s'agit du centre Coallia de Compiègne, qui héberge des demandeurs d'asile et des travailleurs migrants. "Un premier cas a été déclaré le 7 mai dans le foyer de travailleurs, un deuxième le 12, qui est actuellemment à l'hôpital mais sans trop de gravité. Nous avons testé tous l'étage et 3 cas supplémentaires ont été avérés", détaille Eric Nicaise, directeur de la structure, confirmant une information du Parisien. C'est à ce moment que la direction préfère jouer la carte de la prudence et lancer une grande campagne de test sur l'ensemble des trois immeubles qui composent le centre. Cela réprésente 200 personnes hébergées, et 16 salariés.

Campagne de dépistage massif

"On a fait venir une douzaines d'infirmières et on a testé tout le monde, même les bébés. Ca faisait un peu scénario catastrophe et les gens ont été un peu surpris, mais c'était plus prudent", explique le directeur. 7 cas de plus ont été recensés, portant le total à 12. "Il ne reste plus que quelques salariés à tester. On a immédiatement transféré les personnes positives vers le centre d'hébergement spécialisé covid-19 de Margny-les-Compiègne." Comment expliquer qu'un foyer de contamination se déclare près de deux mois après le début des mesures de confinement ? Difficile à dire. "C'est le problème de tous les foyers, de toutes les résidences sociales : ces infrastructures ont une forte densité, et il y a une certaine promiscuité car les appartements sont petits, alors forcément, le risque est beaucoup plus élevé qu'ailleurs", d'après le Eric Nicaise. "Nous sommes en vigilance renforcée : les étages où un cas s'est déclaré sont tous confinés." Car à chaque étage, les résidents partagent des partie communes, comme les cuisines ou parfois, les sanitaires.

Après le stress de ces dernières semaines, la pression commence à retomber. "Mais je suis quand même inquiet parce que même si on ne compte pas de cas graves, il y a trois personnes âgées qui sont contaminées, dont le plus âgé est né en 1936 ! Il est plutôt en forme, mais je préfère qu'il soit sous surveillance permanente au centre spécialisé."

Deux foyers de contamination dans le Nord-Pas-de-Calais

Le centre Coallia est le troisième foyer de contamination identifié dans les Hauts-de-France. Le premier a été identifié dans le Pas-de-Calais le 14 avril dernier. Il a été pris en charge par le Centre d'épidémiologie et de santé publique des armées. Le second, géré par l’ARS, a été localisé fin avril dans une usine du Nord. Sur les "217 travailleurs testés, 14 ont été diagnostiqués positifs au Covid-19 et ont été isolés pendant 14 jours", annonce l'ARS. Et ajoute : "Aucune personne n’a présenté un état de santé nécessitant une hospitalisation."

Au 16 mai, le coronavirus/Codiv-19 a tué 2 235 personnes dans les Hauts-de-France depuis le début de l'épidémie.
 

Sur le même sujet

Les + Lus