• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

A Coulomby, le médecin consulte dans la salle des mariages de la mairie

Comment faire pour attirer des médecins dans nos campagnes ? A Coulomby, près de Saint-Omer, le maire est allé jusqu'à prêter sa mairie à un jeune praticien pour qu'il s'y installe. Une décision certes provisoire, mais qui en dit long sur les difficultés de nos villages à recruter des généralistes. 

Par @F3nord

Depuis début septembre, les rendez-vous médicaux du docteur Leblanc se prennent dans la mairie de Coulomby, près de Saint-Omer. C'est le conseil municipal de cette petite commune de 800 habitants qui a pris cette décision dans l'urgence cet été. "La salle de consultation se trouve dans la salle des mariages, explique Marc Bruggeman, maire de Coulomby. Sa secrétaire médicale se trouve dans mon bureau et la salle 'attente, c'est un bureau des conseillers."

Bientôt un préfabriqué

Pour comprendre la situation, il faut savoir que Coulomby attend un médecin depuis 2008. Alors, la question du local ne devait surtout pas être un frein à la venue du docteur Simon Leblanc.

Son implantation inéspérée est déjà un succès. Depuis 3 semaines, la salle d'attente ne désemplit pas. Les médecins de campagne se font rares dans l'Audomarois. Mais pour Simon Leblanc, 35 ans,  c'était une vocation évidente : "Il faut savoir être disponible et polyvalent. On fait à la fois les activités de pédiatrie, de gynécologie, des soins pour les personnes âgées à domicile..."

D'ici quelques semaines, cette situation inédite à Coulomby devrait cesser. Un préfabriqué va être installé au coeur du village.  

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus