Cet article date de plus de 5 ans

Des tracts pour dissuader les migrants de s'introduire dans le tunnel sous la Manche

Eurotunnel va distribuer quelque 5.000 tracts en neuf langues aux abords du tunnel sous la Manche afin d'alerter les migrants sur les risques d'une intrusion à l'intérieur du site, a indiqué le groupe samedi, confirmant une information du quotidien Nord-Littoral.
© AFP
Deux messages ("Danger de mort" et "Deux morts en dix jours") seront inscrits sur les imprimés, sur lesquels figureront également des pictogrammes alertant sur les risques d'électrocution et les dangers de monter sur un train en marche, explique Eurotunnel.

"Moralement, on a une obligation d'alerter, même si les migrants sont là illégalement", a indiqué un porte-parole d'Eurotunnel. Les tracts ont été imprimés en français, anglais, tigrigna, amharique, hindi, arabe, pachtoune, farsi et ourdou, principales langues parlées par les quelque 3.000 migrants actuellement présents à Calais, essentiellement Érythréens, Éthiopiens, Soudanais et Afghans.


Distribution la semaine prochaine

Ils seront distribués à partir de la semaine prochaine à "tous ceux qui sont interpellés autour du site et dans les centres d'accueil et les camps demigrants", a précisé Eurotunnel. Certains sont déjà affichés sur les clôtures entourant le site du tunnel sous la Manche depuis vendredi.

Cette campagne du groupe ferroviaire intervient après la mort ces dernières semaines aux abords du tunnel de deux migrants qui tentaient de rallier la Grande-Bretagne, dans un contexte de très forte pression migratoire à Calais.

Les tentatives d'intrusion se sont multipliées ces dernières semaines sur le site sécurisé d'Eurotunnel. Pour la seule nuit de lundi à mardi, près de 500 tentatives ont été comptabilisées, selon l'opérateur du tunnel sous la Manche. La plupart du temps, les migrants sont repérés par les forces de l'ordre avant le départ des convois.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants à calais société immigration