Du rock pour rendre hommage aux victimes des attentats de Paris

Après avoir survécu à la tragédie du Bataclan, Franck Coste, chanteur de Cap'tain Boogy, a rassemblé, pour une soirée-hommage de concerts à Vieux Condé, trois autres groupes de la région. Les bénéfices de la nuit ont été reversés à l'association des orphelins des pompiers.


Le 13 novembre, Franck Coste était au Bataclan, pour le concert des Eagles of death metal. Tout comme les membres du groupe californien, le chanteur de Cap'tain Boogy a voulu remonter sur scène rapidement. Vendredi soir à Vieux-Condé, Cap'taine Boogy et trois autres groupes ont montré que la musique était plus forte que tout. 

"Il fallait que je fasse quelque chose, autrement j'allais exploser, témoigne Franck Coste dans notre reportage. La meilleure manière de me remettre en route, c'est de faire de la musique. Et on voulait pas le faire de manière anonyme. J'aurais pu rester dans mon salon à jouer de la guitare mais, non, il fallait monter quelque chose."

Le chanteur appelle alors ses amis musiciens pour organiser cette soirée de concert, Ter'Tous debout, en hommage aux victimes des attentats.

"Répondre aux peurs par le rock"

Comme par exemple Romuald Cabardos, batteur de Cap'tain Boogy : "Quand je l'ai eu au téléphone, il sortait à peine des attentats, donc ça m'a un peu retourné. Et quand l'idée lui est venue, je lui ai tout de suite dit "moi je suis là"". Ou JuG, chanteur de Honey's : "On était là pour répondre aux peurs par la vie, par le rock'n'roll, par l'énergie. Le but de cette soirée, c'est d'oublier pourquoi elle existe".

300 spectateurs ont répondu présent. Pour une de ces fans de rock, "On doit être debout pour les gens qui sont morts et qui ont laissé leur vie à des concerts".

Les musiciens, serveurs et techniciens étaient tous bénévoles ce vendredi soir. Les bénéfices de la soirée ont été reversés aux orphelins des sapeurs pompiers