Concerts et spectacles

Logo de l'émission Concerts et spectacles

REPLAY. “The Indian Queen” de Purcell à l'Opéra de Lille

The Indian Queen - Opéra de Lille, octobre 2019 / © © frédéric iovino
The Indian Queen - Opéra de Lille, octobre 2019 / © © frédéric iovino

Nous vous proposons un spectacle inédit, The Indian Queen de Purcell, enregistré à l'Opéra de Lille, samedi 12 octobre, dans une nouvelle version de Guy Cassiers et Emmanuelle Haïm.

 

Par France 3 Hauts-de-France

The Indian Queen, semi-opéra de Henry Purcell (1659–1695) créé en 1695 sur un livret d’après John Dryden et Robert Howard

Durée : 3h10 entracte compris
 
The Indian Queen à l'Opéra de Lille

 

Bande annonce 

The Indian Queen à l'Opéra de Lille - Bande annonce

The Indian Queen est une oeuvre singulière, participant au genre composite du semi-opéra. Ce genre, en vogue dans l’Angleterre de la fin du XVIIe siècle, se caractérise par un mélange de théâtre parlé et de chant. Dans le semi-opéra, théâtre et musique sont des arts autonomes.
De fait, quand Purcell compose en 1695 la musique de The Indian Queen, la pièce de théâtre de Robert Howard et John Dryden a déjà été créée trente ans plus tôt, avec des musiques de John Banister.

Emmanuelle Haïm et Guy Cassiers ont choisi de reconstruire l’oeuvre, notamment en insérant d’autres pièces de Purcell ou de ses contemporains. Lumières, costumes et un important dispositif vidéo concourrent à la création d’un univers riche où évolueront les chanteurs et comédiens britanniques, spécialement engagés pour mettre en valeur la langue de Purcell et Dryden. Cet univers nous donne à voir simultanément deux espaces : celui de la représentation de soi et du pouvoir, reconnaissable à son exubérance, et l’espace dépouillé, sobre, de ce qui se joue entre les êtres.

L’Opéra de Lille lève l’ancre pour un captivant voyage !
 

L'histoire en bref 

The Indian Queen - l'histoire


Dans la droite ligne des tragédies historiques de Shakespeare ou des comédies héroïques de Corneille, The Indian Queen met en scène des héros hors norme, des histoires familiales perturbées et des usurpations politiques, sur fond d’une guerre opposant deux royaumes, celui des Incas et celui des Aztèques.

Sous le langage raffiné et les exploits des héros se dissimule cependant une réalité cruelle. Cette violence passée sous silence par les tenants du pouvoir est pour le metteur en scène Guy Cassiers l’un des nombreux enjeux de ce semi-opéra.
 
The Indian Queen - Opéra de Lille, octobre 2019 / © © frédéric iovino
The Indian Queen - Opéra de Lille, octobre 2019 / © © frédéric iovino


Distribution

Direction musicale : Emmanuelle Haïm 
Mise en scène : Guy Cassiers
Décor et costumes : Tim Van Steenbergen 
Vidéo : Frederik Jassogne

Lumières : Fabiana Piccioli
Dramaturgie : Erwin Jans
Assistant musical : James Halliday
Assistant à la mise en scène : Benoît De Leersnyder 
Chef de chant : Benoît Hartoin


Avec

Chanteurs : 

Zoe Brookshaw (soprano)
Anna Dennis (soprano)
Rowan Pierce (soprano)
Carine Tinney (soprano)
Ruairi Bowen (ténor)
Hugo Hymas (ténor)
Nick Pritchard (ténor)
Gareth Brynmor John (baryton)
Tristan Hambleton (baryton-basse)

Acteurs: 

Christopher Ettridge (L’Inca)
Elisabeth Hopper (Orazia)
Gareth Brynmor (John Ismeron)
Julie Legrand (Zempoalla)
James McGregor (Montezuma)
Ben Porter (Traxalla)
Matthew Romain (Acacis)

Anna Dennis Amexia (scène)
Katy Brittain Amexia (film)

Le Concert d’Astrée, choeur et orchestre
 
Opéra de Lille, octobre 2019 / © © frédéric iovino
Opéra de Lille, octobre 2019 / © © frédéric iovino


​​​​​​Pour en savoir plus sur ce spectacle, rendez-vous sur le site de l'Opéra de Lille
 

A lire aussi

La pêche électrique en question