Enquêtes de région

Logo de l'émission Enquêtes de région

Enquêtes de région : que faire de mes déchets ?

Comment moins gaspiller et donner une nouvelle vie à nos déchets ? Chaque année nous produisons 350 kilos d’ordures ménagères par personne dans les Hauts-de-France. Roubaix, ville pionnière dans la transformation est devenue une référence en France.
 

Par Claude Tronel

Que faire de nos déchets ? Enquêtes de région pose la question à Roubaix, ville pionnière du "zéro déchet". Il y a quelques semaines, Edouard Philippe est venu à Roubaix, "un territoire innovant en termes de gestion des déchets" selon le Premier Ministre.
 

REPLAY (52 minutes)

Enquêtes de régions : Mais que faire de nos déchets ?


Ophélie Masure et Enquêtes de région ont voulu savoir pourquoi Roubaix est devenu une référence en matière de gestion des déchets. Roubaix, mais pas seulement. D'autres villes, d'autres associations et d'autres citoyens ont aussi multiplié des initiatives originales.
 
 

Les Robins des bennes à Amiens

Les Robins des bennes sont nés il y a près d'un an à Amiens. A l'origine de l'association, Louise. Louise Boyard a commencé à fouiller les bennes par nécessité. D'abord seule, puis d'autres l'ont rejoint. Depuis, ils ont créé l'association "les robins des bennes". Fouiller les poubelles est devenu un acte militant. Tous revendiquent leur engagement contre le gaspillage. Aucune loi n'interdit de fouiller dans les poubelles.

Trois fois par semaine, les membres de l'association font les poubelles des grandes surfaces près d'Amiens. Fruits, légumes, produits laitiers et autres invendus frais sont jetés dans les poubelles des grandes surfaces. Très souvent, la date limite de consommation est à peine dépassée. Ce jour-là, 60kg de nourriture ont été ramassés dans 3 supermarchés. Tout est redistribué gratuitement dans la journée.
 
Les Robins des bennes
Extrait du reportage : Elise RAMIREZ - Aurélien BAREGE
Joffrey VANZWAELMEN - Pierre-Olivier PAPPINI

En 2016, une loi contre le gaspillage alimentaire est adoptée. Elle oblige les enseignes de la grande distribution à faire des dons aux associations caritatives. La loi prévoit aussi des réductions fiscales. Pour la première fois, la destruction des denrées consommables est interdite. 28 % des moyennes et grandes surfaces appliquent la loi. 

Ces entreprises qui créent avec nos déchets

Des pneus de vélo pour Hubert, du vieux  pain pour Martin, des tissus recyclés pour Sarah. Ces trois jeunes entrepreneurs Nordistes ont en commun l'envie de donner une seconde vie à nos déchets. 

Martin Marescaux transforme du vieux pain en bière. Avec quelques ajustements, l'aide d'un brasseur professionnel et un an de recherche, l'étudiant ingénieur a réussi à fabriquer une bière éco-responsable "le pain de minuit". Hubert, lui aussi la vingtaine, recycle des pneus de vélo usagés pour fabriquer des ceintures. Sa petite entreprise "la vie est belt" a déjà produit 6000 ceintures.  Sarah Bourgois, créatrice de "Refab Market" a choisi un atelier d'insertion à Calais pour produire 70% de sa collection de vêtements.
Extrait du reportage : Marie-Hélène TONNEILLIER - Jean-Marc VASCO
Franck URBAIN Marc GRAFF

 

Objectif zéro déchet à la maison

Un mois de déchets dans un bocal. La famille Petit à Marly près de Valenciennes réalise cette performance chaque mois... ou presque. Le bocal est d'ailleurs devenu un mode de vie pour la famille Petit qui a changé ses habitudes d'achat. Comment ? En achetant en vrac ! Café, céréales, le vrac est l'une des solutions pour limiter les déchets, mieux rationaliser les achats et donc de faire des économies.

Dans la famille Petit, le zéro déchet est devenu une philosophie. "Contraignante quelquefois - disent-ils - mais éco-responsable en tout cas"
 
La famille "zéro déchet"
Extrait du reportage : Ali BENBOURNANE - Bertrand THERY
Emilien VANRENTERGHEM - Marc GRAFF
 
 

Les légumes moches 

Selon les grandes surfaces, vendre des légumes moches n'est pas rentable car ils sont boudés par les consommateurs. Vrai ou faux ? On fait le test !  
Comment expliquer ce gâchis ? Comment valoriser ces légumes moches ? Eléments de réponse avec Marie-Charlotte Perrier et Nicolas Corselle.  

Dans cette endiverie près de Lille, on en sait quelque chose. Christophe Mazingarbe et ses ouvriers expédient plus de 2200 tonnes de chicons par an. Mais cette année, le producteur a un problème : une partie de ses endives sont trop petites. Selon l'agence de l'environnement, 10% des légumes sont refusés par les centrales d'achats à cause de leur physique hors norme. Une aberration pour ce producteur, dont les endives ont simplement souffert de la chaleur estivale. 
 
Trop moches les légumes ?
Extrait du reportage : Marie-Charlotte PERRIER - Nicolas CORSELLE
Clément LIENARD - Jean VLASSEMAN
 

Enquêtes de région
"Mais que faire de mes déchets ?"

Enquêtes de région : que faire de mes déchets ?


Dans Enquêtes de Région, Ophélie MASURE reçoit
  • Alexandre GARCIN Adjoint "zéro déchet" mairie de Roubaix
  • Zohra HADDOU Responsable atelier insertion Fibr' & Co
  • Henda LAHMAR Responsable périscolaire école Lucie Aubrac


 

A lire aussi

Grève au CHU d'Amiens : extrait du JT du 11/10/2019