En coulisses - Bali Dou, un duo amiénois aux mélodies aériennes, poétiques et envoûtantes

Nous l’avions rencontrée pour la première fois en février 2021 à Senlis, chez ses parents. Agnès, la voix du projet Bali Dou, nous accueillait à l’occasion de la sortie de son EP "Paysages". Aujourd’hui, la jeune femme décide de se lancer pleinement dans la musique.
Bali Dou en février 2021, dans la salle de musique de la maison de ses parents, à Senlis.
Bali Dou en février 2021, dans la salle de musique de la maison de ses parents, à Senlis. © FTV

Agnès Gautier, alias Bali Dou, a baigné depuis toute petite dans la musique. C’est son père qui l’initie à la guitare dès l’âge de cinq ans.

Aujourd’hui, c'est au sous-sol de la maison de ses parents, dans une pièce aménagée en salle de musique, entourée de ses guitares, de celles de son père, d’un piano, de centaines de vinyles et de CD qu’elle compose ses mélodies poétiques et aériennes.

durée de la vidéo: 00 min 45
Bali Dou en live à Senlis pour France 3 Picardie en février 2021.

Dans son EP "Paysages", l’artiste nous plonge dans son univers, au fil de trois chansons : Jaitsiera, Mystère, et Paysage, composées avec Charles-Antoine, le batteur du groupe. 

Pour "Paysage", la chanteuse, photographe à ses heures perdues, a réalisé un clip avec sa sœur, Maurine. "On a fait ça avec les moyens du bord, pendant les vacances. On a capturé des paysages, pour assembler un univers", détaille la jeune femme.

"Le paysage prend une grosse place dans mon univers, je suis dans l’observation. Je m’inspire beaucoup de ce que je vois ou de ce qu’on me raconte. J’écris et je construis un paysage avec ma musique, des atmosphères"

Bali Dou

Le personnage principal de ce clip, est un étrange petit monstre, à l’aspect plus sympathique qu’effrayant. Il sera son compagnon de route. "Je l’ai créé avec ma sœur, qui est graphiste. Il fait un peu l’allégorie de ma musique."

Au moment de notre première rencontre avec elle, Bali Dou était étudiante en troisième année de géographie à Amiens. Elle jonglait entre ses études et ses projets musicaux. Aujourd’hui, la jeune auteure-compositrice-interprète a choisi de prendre une année sabbatique. Elle est retournée vivre chez ses parents dans l’Oise : "je recherche un job à temps partiel. Je me laisse un an pour me lancer dans la musique."

2021 comme tremplin 

L’année 2021 a été riche pour la jeune femme, une année tremplin. Fin janvier, la sortie de son EP, puis sa sélection pour un accompagnement par la Lune des Pirates, scène de musiques actuelles.

En février, elle monte sur scène avec son batteur Charles-Antoine pour l’audition finale des inouïs du printemps de Bourges, la dernière phase d’une longue sélection, pour espérer emporter un ticket pour le célèbre festival du Printemps de Bourges. Nous l’avions retrouvée à l’occasion de cette performance à huis clos, face à un public exclusivement composé de professionnels et jurés. À cette période, les concerts étaient encore proscrits. Nous avions tout de même pu faufiler notre caméra lors de cette audition, aux côtés des trois autres finalistes, Massto, Okala et Ocean Pur.

C'est finalement Okala qui l’emportera, avec son style "post pop alternatif" et sa voix haut perchée.

durée de la vidéo: 00 min 47
La performance d'Okala aux inouïs du printemps de Bourges ©France 3 Picardie

"Notre projet était trop jeune, (le duo a été formé en 2019, ndlr) et avec l’épidémie, on n'a pas eu le temps de perfectionner certaines choses. Mais ça reste une très bonne expérience pour nous", conclut Bali Dou.

Une expérience qui lui a permis de tisser des liens avec des professionnels du secteur, comme avec la grange à musique à Creil, dans l’Oise où elle habite désormais. Une structure qui l’accompagnera dans le développement de son projet musical.

Depuis, l’été s’est révélé riche. Agnès s’est produite en concert fin juin aux hortillonnages avec les Balades de la Lune, ou encore à Ollencourt en juillet pendant le festival Le Jardin des Potentiels

Elle a aussi participé à plusieurs concours : le tremplin Pulsations organisé par le Crous, ou encore le Tremplin imagine, dont elle est lauréate pour la région Hauts-de-France. La finale aura lieu à Paris en septembre.

Des projets plein la tête 

Le prochain objectif de Bali Dou : travailler la scène. Elle se concentre actuellement sur la préparation d’un enregistrement d’un live pour cet automne, pour "Remette en avant [s]on EP, qui n’a pas pu bénéficier d’une vraie promo à cause du Covid." Pour ce live, elle travaille toujours avec sa sœur qui conceptualise les effets spéciaux, avec le retour du petit monstre, animé.

L'autre objectif du duo Bali Dou pour clôturer l'année 2021 : la sortie d'un single. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture portrait