Équihen-plage : mort mystérieuse d'un couple de sexagénaires

Denis Prudhomme et sa femme ont été retrouvés morts ce matin dans leur appartemment. 

"Aucune hypothèse n'est exclue pour l'instant", et aucune n'est privilégiée, selon le capitaine Zanelli de la compagnie de gendarmerie de Calais qui confirme une information de La Semaine dans le Boulonnais. Ce matin, les forces de l'ordre ont été appelées à 6h30 à Équihen-plage par trois jeunes gens, qui ont découvert les corps de Denis Prudhomme et de sa compagne, Chantal Quéhen. Des gens qu'ils connaissent, au quatrième étage de la résidence Les anémones de la rue des Dunes.

Denis Prudhomme, la soixantaine, a été retrouvé dans sa baignoire. Chantal Quéhen, âgée de 59 ans, gisait au pied d'un canapé du salon. Les techniciens de la cellule d’investigation criminelle d’Arras ont été dépêchés sur place, ainsi que les gendarmes de la brigade de Neufchâtel-Hardelot, la brigade de recherche de Calais et le PSIG (Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie) de Boulogne-sur-Mer. Un médecin légiste était également présent.  "C'est une prodécure classique, rassure le capitaine Zanelli. On applique l'article 74 du code pénal (qui régit la découverte de cadavres). On prend le plus de précautions possibles pour que, s'il s'agit par exemple d'un crime, aucune preuve ne soit dégradée."

Enquête en cours

Les forces de l'ordre ont depuis quitté les lieux et placé l'appartemment sous scellé. Les trois jeunes gens ont été auditionnés dans la matinée, à Neuchâtel-Hardelot, puis raccompagnés chez eux. Ils ne sont pas considérés comme des suspects. La famille a également été entendue. Les enquêteurs attendent désormais les résultats de l'autopsie des corps du couple défunt, qui devrait être effectuée en début de semaine, à l'hôpital de Boulogne-sur-mer. Une enquête d'environnement est en cours.