Europa League : le LOSC compte sur Eder, bourreau des Français en finale de l'Euro

L'attaquant portugais du LOSC Eder. / © MAXPPP
L'attaquant portugais du LOSC Eder. / © MAXPPP

"Je suis prêt à jouer": au pied du mur avant le match retour du 3e tour préliminaire d'Europa League jeudi, Lille compte sur son attaquant portugais Eder, bourreau des Français en finale de l'Euro, pour se sortir du piège tendu par les Azerbaïdjanais de Qabala.

Par avec AFP

"Je me suis bien reposé, je suis concentré. Le plus important maintenant c'est le LOSC, et je veux apporter plein de choses à l'équipe pour gagner des matches. Je suis prêt à jouer jeudi, j'ai parlé au coach et je lui ai dit", a-t-il affirmé mardi en conférence de presse.

L'avant-centre lillois, qui a offert le titre continental à la Selecçao en marquant en prolongations le seul but de la finale de l'Euro-2016 face à la France le 10 juillet, a repris l'entraînement il y a seulement dix jours, une semaine plus tôt que prévu, mais devrait pourtant être titularisé par l'entraîneur Frédéric Antonetti. En effet, le Losc, qui a concédé le nul (1-1) à domicile au match aller la semaine dernière, est dans l'obligation de marquer pour se qualifier pour les barrages de la C3.


Peu de monde en attaque

Or, le secteur offensif de la formation nordiste est dépeuplé. Malgré une bonne prestation assortie d'un but jeudi dernier, l'ailier Ryan Mendes, qui évoluait en pointe, ne soutient pas la comparaison avec Eder.

Face à Qabala, qui avait ouvert le score en première période, les Dogues ont multiplié les débordements et les centres, notamment après la pause, mais le manque de présence et de taille dans la surface de réparation s'est cruellement fait sentir.


Unanimité 

L'attaquant portugais de 28 ans, prêté pour cinq mois par Swansea fin janvier, a d'entrée fait l'unanimité humainement et sportivement au sein du club qui a obtenu sa signature pour quatre saisons fin mai, juste avant l'Euro. "C'était une évidence pour nous de vouloir le recruter après tout ce qu'il nous a apporté (6 buts et 4 passes décisives en 13 matches). Et en plus c'est vraiment un bon mec avec une super mentalité", a expliquéJean-Michel Vandamme, le directeur général adjoint du LOSC.

"C'est une très jolie histoire. Déjà, vouloir quitter Swansea pour trouver du temps de jeu dans un club français mal classé, c'est osé. Il a accepté notre proposition et a été bon avec nous. Il est donc arrivé en confiance à l'Euro, estime le président lillois Michel Seydoux. Mais bon, il a eu de la chance car il ne devait pas vraiment jouer. Et finalement il devient le héros des supporters qui le considéraient comme une +chèvre+!"

Alors que son statut a complètement changé grâce à ce but en finale de l'Euro, Eder ne semble pas perturbé et compte rester fidèle à ses habitudes en travaillant inlassablement pour se mettre au service du collectif. "Il y a plus de gens qui viennent demander des photos et des autographes. Je prends la chose normalement, sereinement. C'est normal que mon statut ait changé car j'ai marqué le but, mais c'est grâce au travail de toute l'équipe, affirme-t-il modestement. Ca ne change rien, c'est bon pour moi, mais maintenant je suis au LOSC et je vais tout faire pour apporter et aider le club avec mes qualités".

Sur le même sujet

Les + Lus