Grand froid : attention aux intoxications au monoxyde de carbone

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jeanne Blanquart

Avec l'épisode de grand froid qui s'annonce, le ministère des Affaires sociales et de la Santé prévient des intoxications au monoxyde de carbone. Un gaz inodore et donc très dangereux : quelques conseils pour limiter les risques. 

C'est un risque qui apparait tous les hivers et particulièrement lors de périodes de grand froid, lorsque les chauffages sont utilisés de manière intensive. L'intoxication au monoxyde de carbone est très dangereuse car le gaz est inodore, invisible et non-irritant. Chaque année, il provoque une centaine de décès. 

Alors que les températures s'apprêtent à chuter, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a donc lancé une campagne de prévention pour prévenir des risques d'intoxication. Quelques conseils permettent d'éviter le pire :

  • n’utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion
  • ne vous chauffez jamais avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, etc.)
  • aérez quotidiennement votre habitation au moins 10 minutes et n’obstruez jamais les grilles de ventilation, même par temps froid
  • n’utilisez jamais un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…). Ces appareils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments.
Voici une petite vidéo qui explique les conditions d'intoxication au monoxyde de carbone : 



Que faire en cas de doute ? 


Les symptômes de l’intoxication peuvent vous alerter en cas de doute. Maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue... Dès l'apparition de ces symptômes, il ne faut pas hésiter à aérer les locaux, "arrêter si possible les appareils à combustion, évacuer les lieux et appeler les secours". Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes.



Pour rappel, fin décembre, une famille a été intoxiquée sur la commune de Ault. 3 adultes et 3 enfants ont respiré du monoxyde de carbone pendant la nuit à cause du dysfonctionnement de leur chaudière à gaz.

Pour ce faire, vous pouvez composer les numéros classiques, comme le 15, le 18 ou encore le 112.