Grève du 5 décembre - Trains, bus, écoles, collèges, lycées : le point dans l'Aisne, l'Oise et la Somme

Des transports à l'éducation, les perturbations ne manqueront pas en Picardie. / © AFP/FTV
Des transports à l'éducation, les perturbations ne manqueront pas en Picardie. / © AFP/FTV

Le 5 décembre, un appel intersyndical et interprofessionnel à la grève a été lancé pour protester contre la réforme des retraites. Bus, trains, collèges, lycées, écoles... On fait le point dans l'Aisne, l'Oise et la Somme. 

Par RI et JA

EDUCATION

Ecoles maternelles et primaires
Dans le 1er degré, le mouvement sera très suivi.  "Enormément d'enseignants seront en grève, explique-t-on au SNIUPP de la Somme qui gère les professeurs des écoles. Et pour la bonne et simple raison que les enseignants du premier degré sont les grands perdants de la réforme." Mardi soir, sur la base d'un retour d'enquêtes de 274 écoles, le syndicat annonce une mobilisation "historique" : "plus de 1400 enseignante-s du premier degré seront en grève sur 2214 classes, plus de 180 écoles seront fermées sur 498 écoles (...). Nous estimons donc qu'il y aura 70% de grévistes, et que près de 40% des écoles seront fermées". Les Atsem seront également en grève, tout comme les dames de ménage et les personnels de cantine. "C'est un mouvement qui touche toutes les catégories de personnels". Des manifestations sont prévues à Doullens et Abbeville à 10h et à Amiens à 14h. Amiens où un accueil des enfants sera organisé de 8h à 18h dans les centres loisirs suivants : 
 
  • centre de Loisirs Maternel Notre Dame 5, rue Dupuis;
  • centre de Loisirs Primaire Edgar Quinet 9, rue Dupuis.


Dans l'Aisne, le nombre de grévistes serait encore supérieur : le SNUIPP 02 attend 77% de grévistes dans le département. Un chiffre estimé à partir des 1291 réponses reçues d'enseignants d'écoles primaires, dont 991 annonçant une participation à la grève. A l'heure d'écriture de cet article, il est prévu que 82 écoles seront fermées. Personnels de cantine et Atsem se joidront également au mouvement. Un accueil des enfants sera organisé dans les établissements et un rassemblement est prévu à 15h à Saint-Quentin.

Dans l'Oise, "c'est une mobilisation exceptionnelle, annonce Pierre Ripart, le secrétaire général du SNUIPP dans le département. On n'a pas vu ça depuis 2003 voire 1995". Sur derniers les 5000 enseignants du premier degré dans l'Oise, 2500 ont répondu à l'enquête du syndicat. 1900 s'annoncent grévistes. "On peut dire que 75% d'entre eux seront effectivement grévistes, explique Pierre Ripart. Sur nos 847 écoles primaires, au moins 300 seront fermées, c'est énorme !" A Beauvais, la municipalité mettra en place un service minimum d'accueil au centre de loirsis du boulevard du général de Gaulle, pour les enfants dont les écoles sont fermées.
 


Collèges et lycées
"Sincèrement, c'est énorme, se réjouit-on au syndicat Sud de l'Oise. D'habitude, on est une poignée !" A 3 jours du mouvement, et selon le dernier comptage qui date de vendredi 29 novembre, déjà un tiers des enseignants des collèges et lycées se sont déclarés grévistes. "Mais on a encore des réunions mardi et mercredi. On espère que d'autres collègues vont rejoindre le mouvement".  

Dans le secondaire, les professeurs ont jusqu'au matin-même du jour de grève pour se déclarer. Contactés, les représentants syndicaux dans l'Aisne et la Somme ne nous ont pas encore répondu.

Mais d'ores et déjà, les parents d'élèves de certains internats ont été informés que, faute de surveillants, les internes ne pourront pas rester sur place pour la nuit de mercredi à jeudi. 

TRANSPORTS

SNCF
La CGT-Cheminots, l’Unsa ferroviaire et SUD-Rail ont lancé un appel à une grève illimitée à partir du mercreci 4 décembre 20h. Les grévistes ont jusqu'à ce lundi minuit pour se déclarer. Selon Franck Dhersin, le vice-président du Conseil régional en charge des transports, il n'y aura probablement aucun train dans les Hauts-de-France du 5 au 9 décembre. Une prévision de trafic que ce dernier a tweetée à partir de plusieurs sources d'informations proches de la SNCF, mais qui n'a rien d'officiel. 

Bus urbains
À Amiens, Ametis se veut très rassurant pour ses clients : en appelant le standard téléphonique, on tombe d'emblée sur un message affirmant qu'"aucun mouvement social n’est déclenché ce jeudi" et que le réseau "circulera normalement", à part les perturbations liées aux "manifestations sur la voie publique". Dans l'agglomération d'Abbeville, tout devrait fonctionner normalement car aucun préavis de grève n'a été déposé. 

Sur les lignes du réseau Keolis dans l'Oise, des perturbations à partir de 5h sont attendues. Les prévisions de trafic seront mises en ligne sur le site de l'opérateur de transport le 3 décembre. À Creil en revanche, la Stac ne prévoit pas de perturbations sur le trafic pour le moment. 

Dans l'Aisne, le Syndicat des Transports urbains soissonnais a confirmé le dépôt d'un préavis de grève, mais d'après les premières tendances, la circulation des bus urbains et scolaires serait normale. La direction promet néanmoins la mise en place d'un service minimum, si la grève venait à prendre plus d'ampleur que prévu. 

Cars scolaires et interurbains
Dans la Somme, Trans80 prévient globalement que les transports "seront fortement perturbés" et annonce des précisions mercredi.
Oise Mobilité, de son côté, liste 57 lignes sur lesquelles le trafic sera "très perturbé".
Dans l'Aisne, RTA Voyages n'est pas encore en mesure de communiquer.

Transports routiers
Les routiers picards seront probablement mobilisés lors du mouvement du 5 décembre. La Fédération Nationale des Transporteurs Routiers de Picardie ne nous a pas encore communiqué sous quelle forme et dans quelle ampleur.

Transport aérien
Mardi, la direction générale de l'aviation civile a transmis son programme pour jeudi à l'aéroport de Beauvais-Tillé : 20% des vols ne seront pas opérés. Les contrôleurs aériens seraient mobilisés, pas les bagagistes ni les personnels des compagnies aériennes. C'est maintenant à ces dernières de choisir, avec l'aéroport, quels seront les vols annulés. Plus d'informations mercredi.
A noter qu'à Roissy-Charles de Gaulle aussi, 80% des vols seraient maintenus, selon le PDG, malgré la grève annoncée des contrôleurs aériens sur 3 jours, du 5 au 7 décembre.

SANTÉ

Dans les hôpitaux, l’appel intersyndical à la grève a été relayé. Une grève qui va s’ajouter à celle des urgences, qui dure depuis maintenant 8 mois. Ambulanciers et taxis sont par ailleurs concernés par le mouvement de protestation contre la réforme des retraites.

Sur le même sujet

Les + Lus