• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Les Hauts-de-France, l'une des régions françaises les plus touchées par l'illettrisme

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Les Hauts-de-France est la région de France métropolitaine la plus touchée par l'illettrisme, selon un rapport du Conseil économique, social et environnemental régional (CESER). 5% des jeunes de 16 ans étaient concernés en 2015, contre une moyenne nationale de 4,3%.

Par V.Pasquier

Le 8 au 15 septembre 2018, ce sont les journées nationales d'action contre l'illettrisme. Cette semaine, initiée chaque année depuis cinq ans sur tout le territoire national par l'agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI) est l'occasion de sensibiliser la population à cet handicap invisible et proposer des solutions aux personnes qui en sont atteintes. Ces derniers seraient au nombre de 2,5 millions de personnes en 2018.
 
Les Hauts-de-France sont particulièrement touchés par l'illettrisme. Selon une étude nationale publiée en 2017 par le conseil économique, social et environnemental régional (CESER), 11 % de la population active, soit 400 000 personnes, en souffriraient dans la grande région.

La journée de défense et de citoyenneté, auxquels sont conviés tous les jeunes de 16 ans, est aussi un bon moyen de détecter l'illettrisme dans la population, grâce à un test de routine. Selon le CESER, 5,1 % des jeunes appelés à cette journée étaient illettrés en 2015. C'est davantage que la moyenne métropolitaine (3,6 %) et la moyenne nationale totale (4,3 %).

 

Le taux de jeunes scolarisés en difficulté de lecture est également préoccupant selon une étude de mai 2016 : il est de 12 % en région contre 9,9% sur le reste du territoire. Les taux les plus élevés de France métropolitaine se concentrent dans l'académie d'Amiens avec 14,4% (16,73 % dans l’Aisne et 14,9 % dans la Somme et 12,86 % dans l’Oise). Dans l'académie de Lille, 10,8 % des jeunes scolarisés présentent des difficultés à la lecture (12,04 % dans le Pas-de-Calais et 10,08 % dans le Nord).

Si en 2017 le CESER jugeait la "situation générale préoccupante" en Hauts-de-France, il concède que des efforts ont été faits en ex-région Nord-Pas-de-Calais depuis 1985. Grâce à deux plans en 1994-1999 et 2000-2006, la population active illettrée est passée de 15 % en 2004 à 11% en 2013. Le Nord-Pas-de-Calais vient alors rejoindre le taux d'illettrisme picard, lui aussi de 11 %. Le CESER estime néanmoins que la Picardie n'est que "peu intervenue sur l'illettrisme".






 

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus