Le ramassage de coquillages déconseillé sur la baie d'Authie après la découverte d'une bactérie

Alerte sanitaire sur la baie d'Authie. Le ramassage de coquillages est provisoirement déconseillé. La bactérie E. coli a été retrouvée en quantité supérieure à la normale.

C'est sur les réseaux sociaux que l'information a été dévoilée. Jeudi 12 août, la mairie de Fort-Mahon-Plage a indiqué sur sa page Facebook que le ramassage des coques, couteaux et coquillages était interdit sur la commune. Il est précisé dans le message que l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer) de Boulogne-sur-Mer vient d'émettre "un bulletin d'alerte de niveau 1, signe de détection d'une contamination du milieu".

Plusieurs plages touchées

Les plages de Quend, Groffliers et Berck-sur-Mer sont également concernées. "Les tellines et les couteaux sont impactés et ceci jusqu'à la publication de résultats sur de nouveaux prélèvements dissipant tout risque pour la santé des consommateurs. La pêche des coques est actuellement fermée", écrit notamment la ville de Berck-sur-Mer sur ses réseaux sociaux.

La bactérie E. coli détectée

Des valeurs supérieures à la normale de la bactérie Escherichia coli ont été relevées. D'après l'Institut Pasteur, l'E. coli est "une bactérie qui réside dans le tube digestif de l'homme et des animaux à sang chaud. La majorité des souches de E. coli sont inoffensives, quelques-unes seulement sont pathogènes pour l'homme".

"Ce n'est pas la première fois que cela arrive. Il y a quelques années, nous avions déjà été confrontés à cette bactérie. Ça peut être lié à une pollution ou encore à la météo", nous explique Claude Vilcot, maire de Groffliers dans le Pas-de-Calais. De nouveaux prélèvements vont avoir lieu dans les prochains jours.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité