LOSC : deux buteurs portugais pour battre Reims

La joie de Rony Lopes et des joueurs du LOSC après le 1er but. / © DENIS CHARLET / AFP
La joie de Rony Lopes et des joueurs du LOSC après le 1er but. / © DENIS CHARLET / AFP

Une semaine après son naufrage montpelliérain (3-0), Lille s'est repris à domicile en battant Reims 2-0 grâce à un magnifique Sofiane Boufal, entré en jeu à la pause, lors de la 29e journée de Ligue 1 samedi.

Par AFP

Grâce à cette victoire, les Nordistes se donnent un peu d'air en remontant à la 13e place du classement. Boufal, le milieu de terrain du LOSC remplaçant au coup d'envoi, a débloqué le match en étant à l'origine des deux buts nordistes. Ce n'est qu'à une demi-heure de la fin que le match, terne et sans intérêt jusque-là, s'est enfin décanté. L'entrée en jeu de Boufal après la pause, un geste magnifique de Lopes et un but d'Eder en toute fin de rencontre ont complètement changé la donne.
LOSC - Reims 2-0
Mais durant plus d'une heure, on n'imaginait pas une telle issue: aucune des deuxé quipes ne semblait avoir l'ambition de s'imposer. Frédéric Antonetti avait pourtant opté pour un visage offensif en alignant une formation en 4-2-3-1, avec Eder seul en pointe et Benzia en soutien. Mais la formule n'a pas fonctionné devant la solidité du bloc rémois et a contraint l'entraîneur lillois à revoir ses plans à la mi-temps. Avec une seule frappe d'Amalfitano à la demi-heure de jeu, sur laquelle Carrasso n'a eu aucun mal à se coucher (30e), les Nordistes n'ont jamais su imposer leur jeu en première mi-temps. Coté champenois, un long coup franc de De Préville avait obligé Enyeama à intervenir dans les airs loin de sa ligne, sans grand danger toutefois
(40e).

But de Rony Lopes

Au retour des vestiaires, Antonetti tentait d'insuffler un peu de dynamisme à son équipe en remplaçant Benzia par Boufal. Mais c'est Reims qui se créait la meilleure occasion sur une reprise de El Kaoutari, sauvée in extremis par Mavuba sur sa ligne de but (47e). Boufal répondait rapidement en obtenant un bon coup franc à l'entrée de la surface, que Rony Lopes transformait d'une frappe magnifique en lucarne opposée (1-0, 63e). Les Rémois tentaient de réagir dans la foulée mais la frappe de Devaux était captée par Enyeama (65e). Lille poussait alors pour faire le break ; Amalfitano, seul face au but vide, ne parvenait toutefois pas à reprendre un centre en retrait de Boufal (72e).
buts portugais
A dix contre onze après l'expulsion de Devaux (84e), les Rémois subissaient la fin de match et encaissaient un but d'Eder, idéalement servi par l'inévitable Boufal (2-0, 93e).

La réaction de l'entraîneur du LOSC

Frédéric Antonetti : "Après Montpellier, on était très crispés et ça s'est vu rapidement. Les joueurs avaient peur de mal faire, donc ils se montrent moins et les enchaînements se font moins. En deuxième mi-temps, on a vu une autre équipe. Ce soir, j'ai vu le Sofiane Boufal que j'aimerais voir tout le temps. C'est lui qui fait basculer le match. C'est un garçon qui peut faire gagner des points, il a fait un match complet. C'est dommage de devoir le vexer pour en arriver là. Un joueur qui vaut 18/20, comme ce soir, ne peut pas être à 11 ou 12/20. Il ne doit pas se contenter du minimum. Reims, de son côté, n'a pas su saisir sa chance en première mi-temps, alors qu'on n'était pas bien. On verra les derniers résultats, pour l'instant on a 37 points, on avance petit à petit. On a un match difficile qui nous attend à Bastia, mais on a besoin de prendre des points pour confirmer."

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus