Luke Perry, décédé lundi, avait rendu le prénom Dylan à la mode dans le Nord et le Pas-de-Calais dans les années 1990

Luke Perry - alias Dylan McKay - dans la série "Beverly Hills". / © MaxPPP
Luke Perry - alias Dylan McKay - dans la série "Beverly Hills". / © MaxPPP

Pendant dix ans, l'acteur américain Luke Perry, décédé lundi, a incarné le personnage de Dylan McKay, héros de la série culte des années 90, "Beverly Hills 90210", inspirant de nombreux parents de la région. 

Par YF

Décédé lundi des suites d'un AVC à l'âge de 52 ans, l'acteur américain Luke Perry laissera une trace indélébile dans les registres d'état civil. Le personnage de Dylan McKay qu'il incarnait dans la série "Beverly Hills 90210", a inspiré en effet de nombreux parents en France, en particulier dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, où plusieurs milliers de Dylan ont vu le jour dans les années 1990.

Comme l'ont relevé mardi nos confrères de La Voix du Nord, les chiffres de l'INSEE sont éloquents.

Entre 1988 et 1992, le prénom Dylan n'avait été donné qu'à 265 garçons nés dans les cinq départements des Hauts-de-France (dont 102 dans le Nord et 96 dans le Pas-de-Calais).

En 1993, année de la première diffusion de la série "Beverly Hills" en France, 320 Dylan sont nés dans les Hauts-de-France, puis 907 en 1994 et 1163 en 1995 !
 

Un total de 7580 Dylan ont vu le jour dans les Hauts-de France entre 1993 et 2003 : 3283 dans le Nord, 2068 dans le Pas-de-Calais, 776 dans l'Aisne, 737 dans la Somme et 716 dans l'Oise. 

L'effet de mode commencera à s'estomper dès la fin des années 1990, la série étant stoppée en mai 2000 après dix saisons d'existence. Aujourd'hui, il est définitivement passé. En 2017, seuls 23 bambins ont été prénommés Dylan dans la région (10 dans le Nord, 10 dans le Pas-de-Calais, 3 dans l'Oise et 3 dans l'Aisne).
 
Générique de la série "Beverly Hills"

Si Luke Perry - alias Dylan McKay - s'en est allé, il reste encore plein de Dylan autour de nous pour témoigner de son impact sur le public et la culture populaire.

Sur le même sujet

Dimanche en politique - 30 ans après l'affaire du voile à Creil, reste-t-il des traces ?

Les + Lus