Le maire de Marly et ancien député du Nord, Fabien Thiémé, est mort

Le maire de Marly, Fabien Thiémé est décédé à l'âge de 67 ans. / © Christian Hanquet 59770
Le maire de Marly, Fabien Thiémé est décédé à l'âge de 67 ans. / © Christian Hanquet 59770

Le maire de Marly et ancien député du Nord pour le Parti communiste français, Fabien Thiémé est décédé à 67 ans. 

Par Noémie Javey

Fabien Thiémé était le maire de Marly depuis 2008. Il est décédé à l'âge de 67 ans. 

 
Qui était Fabien Thiémé, le maire communiste de Marly décédé ce vendredi 27 décembre ?


Il était le fils du résistant Eugiène Thiémé qui avait commandé les Francs tireurs du Nord Pas-de-Calais, de l'Aisnes, des Ardennes et de la Meuse. Il commence sa vie professionnelle en tant que fraiseur aux ANF de Crespin. Peu de temps après, il fait son entrée dans le syndicalisme et devient, à 24 ans, permanent de la CGT. 
 

Plusieurs mandats locaux

 


Fabien Thiémé n'a pas seulement été le maire de Marly. En 1988, il devient député de la 21e circonscription du Nord et conseiller général du canton de Valenciennes-Est. A la suite de ces mandats, cinq années passent avant qu'il ne revienne sur le devant de la scène politique nordiste. En 1998, il retrouve son siège de conseiller général du canton de Valencienne-Est, qu'il occupera jusqu'en 2015 et devient conseiller régional, jusqu'en 2004. 

En 2012, il échoue à redevenir député du Nord face à Jean-Louis Borloo (Parti radical). 
 

En 2017, il a obtenu, la Légion d'honneur pour son engagement politique et syndical des mains de Patrick Kanner. Ce dernier a salué son engagement, dans un tweet publié ce samedi 28 décembre : "Marly, sa ville avant tout et le Nord perdent un grand serviteur des valeurs de la République. Fabien n'oubliait jamais son engagement communiste qui a façonné sa vie politique et tout simplement ce qu'il était, un homme au service des autres". 
 


Pionnier des cahiers de doléances lors du mouvement des Gilets jaunes


Il a été le premier maire du Valenciennois à ouvrir un cahier de doléances en vue du grand débat national. Mais il ne s'est pas arrêté là puisqu'il a même invité le président de la République à venir débattre à Marly, dans sa commune. 
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus