Migrants à Calais : encore plusieurs centaines de tentatives d'intrusion sur le site Eurotunnel

Des centaines de migrants ont de nouveau effectué plusieurs centaines d'intrusions dans la nuit de mercredi à jeudi sur le site d'Eurotunnel à Calais, dans leur tentative de monter sur des navettes pour rejoindre l'Angleterre.

Les policiers ont procédé à environ 300 interceptions, selon cette source syndicale, et les forces de l'ordre ont comptabilisé 800 à 1.000 migrants aux alentours du site. De son côté, Eurotunnel n'avançait pas encore de chiffres pour la nuit, estimant à première vue qu'elle avait été un peu moins intense que les précédentes, où l'on comptait en moyenne 1.500 à 2.000 tentatives d'intrusion.

120 policiers supplémentaires

La sécurisation du site a été "très bien coordonnée avec les nouvelles équipes (des forces de l'ordre) arrivées dès hier (mercredi) soir", a souligné une porte-parole d'Eurotunnel. Le ministre Bernard Cazeneuve a annoncé mercredi l'arrivée de 120 policiers supplémentaires.

Le trafic à l'intérieur du tunnel a été "un peu perturbé", a ajouté Eurotunnel. Le groupe tablait sur une journée dense en terme de trafic passager avec les départs en vacances. A 9H00, aucun retard n'était à signaler, ni côté anglais ni côté français.

Echec

Des centaines de migrants ont tenté de s'introduire sur le site par tous les fronts, en passant à travers champs, la plupart essuyant un échec, sans violence ni animosité de la part des forces de l'ordre ni des migrants, a constaté mercredi soir un journaliste de l'AFP.

Certains ont organisé une sorte de sit-in devant les sorties des navettes. D'autres ont réussi à se faufiler derrière la grille en l'escaladant. Parmi eux, plusieurs ont affirmé vouloir multiplier les intrusions tout au long de la nuit.