Migrants : la maire de Calais tacle Nadine Morano

Le sénatrice-maire Les Républicains de Calais, Natacha Bouchart, a reproché ce jeudi à l'ex-ministre Nadine Morano de s'exprimer de façon "trop simple" sur la question des migrants.

Natacha Bouchart (à gauche) est en désaccord avec les propos de Nadine Morano sur les migrants.
Natacha Bouchart (à gauche) est en désaccord avec les propos de Nadine Morano sur les migrants. © MaxPPP
La sénatrice-maire Les Républicains (LR) de Calais, Natacha Bouchart, était l'invitée ce jeudi matin du "Grand Oral des GG" sur RMC. Elle s'est clairement désolidarisée à cette occasion de sa camarade de parti, l'ex-ministre Nadine Morano, qui avait déclaré au sujet des migrants fuyant leur pays en guerre qu'"heureusement que nous n’avons pas fait pareil, nous, en 1939-1945 ou en 1914 !", . "Je ne suis pas d'accord avec cette image, je le dis très clairement", a déclaré Natacha Bouchart. "Quand on vit dans des pays où on est en situation de devoir fuir, jamais un migrant de vous dira qu'il a quitté son pays de façon joyeuse. Il reste toujours des traces très profondes quand on quitte un pays. Je pense que c'est ne pas connaître le dossier. Quand on échange et qu'on s'exprime sur des sujets comme ceux-là, il faut pouvoir bien connaître les dossiers de façon globale et à fond. (...) C'est beaucoup trop simple"   

##fr3r_https_disabled##
Bouchart clash Morano

"Natacha Bouchart a visiblement manqué de prudence avant de répondre à un journaliste qui a déformé mes propos", a rétorqué Nadine Morano sur son compte Twitter .Natacha Bouchart lui a aussitôt répondu sur le même réseau social. "Cette polémique est stérile la gravité du sujet mérite bien mieux. Si ces propos n ont pas été tenus, il suffit de démentir."

Mais Nadine Morano a voulu avoir le dernier mot, faisant la leçon à sa collègue des Républicains. "L'expérience t'apprendra qu'on ne tape pas sur un collègue de sa famille politique sans avoir vérifié ses propos". 


 

"Cameron se moque de nous, il méprise le territoire"

La sénatrice-maire de Calais avait par ailleurs demandé jeudi au président de la République sur RMC de "taper sur la table une bonne fois pour toutes" pour résoudre la question des migrants qui passent par cette ville dans l'espoir de rejoindre la Grande-Bretagne.Le Premier ministre britannique David "Cameron se moque de nous, il méprise le territoire, il impose ses lois sur le Calaisis", a lancé Mme Bouchart sur RMC. "Le président de la République (François Hollande) doit taper sur la table une bonne fois pour toutes, on doit aller à l'incident diplomatique sur ce sujet", a-t-elle poursuivi. Si les Britanniques "ne veulent pas se mettre autour de la table sur la sécurité, sur l'humanité, sur la solidarité économique, nous devons ouvrir la frontière", a-t-elle encore estimé. 

"Moralement, on n'en peut plus, et on est pourtant une population solidaire", a souligné la maire de Calais. "Aujourd'hui ce qu'on demande, c'est un regard économique pour pouvoir nous aider et nous en sortir économiquement". Début août, Xavier Bertrand, tête de liste des Républicains pour les régionales dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, avait menacé David Cameron de "laisser partir les migrants" en Angleterre, l'accusant de ne pas avoir "pris la mesure de l'ampleur et de la gravité du problème".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants à calais société immigration