Arleux : à pied, VTT ou trotinette, le “canicross” séduit les amoureux des chiens (et du sport)

Photo d'illustration. / © Ville de Caudry / Flickr
Photo d'illustration. / © Ville de Caudry / Flickr

À haut niveau, le discipline requiert une véritable osmose entre le chien et le maître.

Par Q.V avec Maëlys Septembre

Quatre-cent canicrosseurs et leurs bêtes, ça fait du monde. Arleux organisait dimanche l'une des plus grosses compétitions de France de cette nouvelle discipline, avec à la clé une qualification pour les championnats du monde, en Pologne.

À deux pieds pour les uns, quatre pattes pour les autres, tout le monde ne participe pas pour gagner, mais chacun se donne à fond.  "Je dois être à 24 minutes 04" note Anne-Cécile, à l'arrivée. "Je suis contente, je venais pas pour un chrono, mais surtout pour m'exercer et prendre du plaisir avec la chienne."

Arleux : à pieds, VTT ou trotinette, le "cani-cross" séduit les amoureux des chiens et du sport
Anne-Cécile Choffel, Canicrosseuse ; Christophe Verecke, Canicrosseur ; Mélodie Borowicz; Gagnante cani-VTT femmes ; Benoît Delaplace, Directeur territorial canicross région Nord-Est - France 3 Nord-Pas-de-Calais - Reportage de Maëlys Septembre et Laurent Navez

D'autres voient plus loin, comme Mélodie Borowicz et Lou, vainqueurs dans leur catégorie en VTT, deux ans après leur première course "En course à pied, j'allais pas assez vite pour lui, il s'ennuyait un peu !" s'amuse-t-elle. "En VTT, ça va mieux, maintenant il faut que j'arrive à le suivre."

Sur le même sujet

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus