• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Anor produit désormais une partie de sa propre électricité

Sur ces panneaux, on peut voir en direct ce que produisent les deux centrales en électricité. / © Mairie d'Anor
Sur ces panneaux, on peut voir en direct ce que produisent les deux centrales en électricité. / © Mairie d'Anor

La commune d'Anor a inauguré mercredi dernier deux centrales solaires. La première va produire une partie des besoins en électricité des bâtiments municipaux. La seconde, notamment financée par les habitants, va alimenter une douzaine de foyers annuellement.

Par Manon Pélissier

Anor veut donner l'exemple. Cette petite commune du Nord de 3 000 habitants a inauguré deux centrales photovoltaïques, mercredi dernier. La première centrale, dite d'autoproduction, va alimenter 8% des besoins en électricité de l'espace municipal François Mitterrand de la commune.

"Cette centrale de 6 kW est déployée sur 25 m² de toiture et va produire 5 520 kW par an", comme l'indique le maire, Jean-Luc Pérat, dans La Voix du Nord.

L'espace municipal est composé d'un gîte de 32 lits, de deux salles polyvalentes, de locaux associatifs, d'une école maternelle de quatre classes et d'un restaurant scolaire. Deux véhicules électriques de la mairie pourront également être rechargés grâce à cette centrale.
 
La centrale d'autoconsommation d'Anor, déployée sur 25 m² de toiture, va produire 8% des besoins en électricité des locaux municipaux. / © Mairie d'Anor
La centrale d'autoconsommation d'Anor, déployée sur 25 m² de toiture, va produire 8% des besoins en électricité des locaux municipaux. / © Mairie d'Anor

Cette électricité produite ne sera pas réinjectée dans le réseau, mais consommée localement, grâce à un onduleur. Une façon aussi de réduire les factures.

"C'est un départ d'autonomie, explique le maire, Jean-Luc Pérat. Cette autoproduction permet de nous engager dans la lutte contre le réchauffement climatique.
 

Une seconde centrale citoyenne


La seconde centrale solaire va alimenter les besoins des riverains en électricité. Financée en partie par les habitants de la commune et des environs à hauteur de 17 000 euros, cette centrale solaire de 36 kW est appelée citoyenne. Elle est gérée sur le modèle d'une coopération, par le biais de l'association Solis.

Une douzaine de foyers par an seront alimentés en électricité grâce à ce nouvel équipement. Cette solidarité des riverains pour mener à bien ce projet collectif est à saluer.
 

Un exemple pour d'autres communes


Dans un contexte plus global, Jean-Luc Pérat a rappelé les iniatives qu'a engagées la mairie d'Anor dans son engagement écologique, comme l'assistance au vélo électrique. L'école du Petit-Verger va aussi être équipée sur ses toits d'une centrale solaire de 6 kW, dans le cadre de son extension.

"On ne veut pas montrer qu'on est les meilleurs, on veut que cela suscite l'intérêt des autres collectivités et bouscule leurs habitudes", espère le maire. Pour lui, les autres communes peuvent suivre. "Nous sommes dans une période transitoire des mentalités. Je pense que le déclic vers un engagement écologique va se faire pendant le mandat prochain, après les élections en 2020."

 

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus