Basket : "Bienvenue aux rats portelois", à Gravelines une banderole de la « honte » en plein match fait polémique

La victoire du BCM Gravelines dans le derby face à l’ESSM Le Portel vendredi 5 novembre, a été entachée par la présence d’une banderole insultant les supporters portelois. La Ligue nationale de Basket (LNB) saisit sa commission juridique et disciplinaire pour mettre en place d’éventuelles sanctions.

"La banderole avait été déployée dans les gradins en tout début du match opposant les deux clubs maritimes dans la salle Sportica, à Gravelines, vendredi 5 novembre. "Bienvenue aux rats portelois" pouvait-on y lire. Elle aurait été brandie quelques minutes, avant d’être finalement retirée. "On voit ça dans un match de foot, pas dans une salle de basket", explique Olivier Barbarin, le maire du Portel, présent ce soir-là. "J’ai senti une tension, raconte-t-il. Hervé Beddeleem – le directeur exécutif du BCM Gravelines – a rencontré les supporters à l’origine de la banderole après le match et nous a présenté ses excuses. Il faut être assez ferme pour éviter que ces agissements ne se reproduisent. Car ces supporters-là, eux, ne s’excusent pas…"

"Le club de Gravelines doit faire le ménage"

A l’origine de cet acte, qui a "choqué" les membres du ESSM Le Portel, selon son président Yann Rivoal, un groupe d’ "ultrasréunis au sein d’une association en soutien au Basket Club Maritime Gravelines-Dunkerque. Les supporters en question n’ont pas donné suite à nos appels.

Près d’une semaine après les faits, Yann Rivoal ne digère toujours pas ce qui s’est passé.  "Nos supporters ont été blessés, nous confie-t-il. On a une belle image de marque au niveau du basket, et c’est dommage qu’on parle du négatif, c’est frustrant."

 Des agissements « inédits » pour la LNB

A priori pas d’animosité entre le club portelois et celui de Gravelines, mais une "saine rivalité" selon Yann Rivoal, qui pourrait bien être ternie par l’affaire. "C’est au club qui reçoit de faire le ménage, insiste ce dernier. Aujourd’hui, plus que des sanctions, j’attends des réactions. Si on avait été un club huppé, la LNB (Ligue nationale de Basket) se serait positionnée plus rapidement."  

"C’est totalement inédit", avance de son côté la LNB qui va auditionner le BCM Gravelines dans le cadre d’une enquête disciplinaire. Il faudra attendre une quinzaine de jours avant de savoir si des sanctions seront appliquées ou non. Contactée, la direction du club de Gravelines n’a pas souhaité nous répondre, mais dit attendre la décision de la ligue pour connaître les actions à suivre. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité