Cambrai : un documentaire sur Arthur, dix ans, qui peint pour aider les personnes sans domicile fixe

Arthur partagera l'affiche avec d'autres enfants qui se battent pour leurs convictions / © France 3 Nord-Pas-de-Calais
Arthur partagera l'affiche avec d'autres enfants qui se battent pour leurs convictions / © France 3 Nord-Pas-de-Calais

Pour récolter des fonds et aider les personnes sans-domicile fixe, Arthur, dix ans, a choisi la peinture. Le jeune Cambrésien est à l’affiche d’un documentaire prévu pour septembre sur les enfants qui changent le monde. Le tournage a lieu ce week-end chez lui.
 

Par Sami S. avec Claire Chevalier

Depuis plusieurs années, Arthur, dix ans, a choisi la peinture pour aider les personnes sans-domicile fixe. Le jeune Cambrésien sera à l’affiche de « Demain est à nous », un documentaire prévu en septembre sur les enfants qui tentent de changer les choses.

Le réalisateur Gilles de Maistre est derrière la caméra. Il s’est pris d’intérêt pour le travail du jeune garçon.

« Je veux essayer de trouver comment c’est possible, qu’au milieu de cet endroit, à Cambrai, il y ait un enfant dans cette rue qui tout d’un coup a décidé de changer son regard sur le monde », raconte le cinéaste. Il est à Cambrai jusqu’à dimanche pour tourner le chapitre consacré à Arthur dans son documentaire. 

 
Cambrai : un documentaire sur Arthur, dix ans, qui peint pour aider les sans-abri
 

Rendez-vous en salles le 25 septembre


Arthur expose ses toiles, le plus souvent possible pour récolter un maximum de fonds en faveur des personnes sans-domicile fixe. « Je les vends à tout plein de personnes, des personnes connues ou qui viennent les acheter », explique fièrement le jeune Cambrésien.

Le prix est libre, « au bon cœur des gens », comme dirait Arthur, mais les ventes fonctionnent. Le jeune garçon a réussi à lever plusieurs centaines d’euros. Fin décembre, une exposition lui a même permis de rassembler 500 euros.

Il continue à peindre, sous le regard de la caméra de Gilles de Maistre. Pour le réalisateur, Arthur est un exemple d’une jeunesse qui se mobilise de plus en plus. « Je pense que c’est lié à un contexte familial mais aussi une énergie, quelque chose d’assez profond, qui naît dans le monde », veut croire le réalisateur.

Gilles de Maistre est parti à la rencontre d’enfants aux quatre coins du monde, de l’Inde au Pérou, de la Bolivie à la Guinée. Comme Arthur, tous luttent pour leurs convictions, contre l’extrême pauvreté ou le travail des enfants par exemple.
 

« Voir Gilles de Maistre à la maison, j’ai envie de dire waouh ! » explique Peggy Poupart, la mère d’Arthur. « On est flattés, très honorés et plein de gratitude qu’il puisse relater l’histoire d’Arthur dans un film qui va avoir une résonnance mondiale ».

Le dernier documentaire du cinéaste, "Mia et le Lion Blanc", sorti en décembre, a été le film français le plus vu à l'étranger en février. Réalisé en partenariat avec Disney, "Demain est à nous" sera à l’affiche en salles le 25 septembre.

Mais apparaître dans un film n’est pas le plus grand rêve d’Arthur. Le jeune garçon aimerait mieux acheter une maison pour celles et ceux qui dorment dehors.
 

Sur le même sujet

Les + Lus