CARTE. Collecte nationale en faveur du patrimoine religieux, quels sont les 5 édifices des Hauts-de-France qui vont en bénéficier ?

Sur les 100 bâtiments sélectionnés par la Fondation du patrimoine pour bénéficier de la collecte nationale annoncée par Emmanuel Macron lors des dernières journées du Patrimoine : 5 lieux de culte des Hauts-de-France ont été retenus.

La Fondation du patrimoine a révélé les 100 premiers bénéficiaires de la collecte nationale en faveur du patrimoine religieux dans les villages de France. Cinq édifices des Hauts-de-France vont pouvoir en profiter : l'Église Saint-Martin d'Arnèke (59), l'Église Saint-Géry de Brie (80), l'Église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge de Parfondru (02), l'Église Saint-Sulpice de Montiers (60) et l'Église Saint-Aubert de Sauchy-Lestrée (62).

Retrouvez ci-dessous les bénéficiaires de la région :

Parmi les 100 bâtiments, 61% d'entre eux sont non protégés au titre des monuments historiques, 55% sont en péril et près de 50% sont situés dans des communes de moins de 1000 habitants. Pour contrer ces statistiques inquiétantes, autant sur le plan architectural que financier, la Fondation du patrimoine espère au total lever 15 millions d'euros.

Le patrimoine méconnu des Hauts-de-France

Véritable joyau art déco de la Somme, l'église Saint-Géry de Brie va pouvoir bénéficier du dispositif. Construite en 1930 par l'architecte Jacques Debat-Ponsan, elle reflète "les grandes évolutions architecturales des années 1920" décrit la Fondation. Dans une nef aux teintes violacées, des travaux sont actuellement en cours pour permettre sa réouverture au public. Grâce à la levée de fonds, cela pourrait être possible d'ici décembre 2026, après plus de trois années de réfection.

De l'autre côté de la région, dans le département du Nord, c'est un tout autre bâtiment qui a attiré l'attention de la Fondation du patrimoine. L'église Saint-Martin d'Arnèke est dotée d'une hallekerque, comprendre ici une église-halle, qui caractérise les édifices religieux du pays de Cassel. De briques rouges aux motifs polychromes et recouverte d'ardoise, des travaux sont encore nécessaires pour assurer sa mise hors d'eau.

Aider les petites communes à préserver leur patrimoine religieux

À l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine, en septembre dernier, Emmanuel Macon avait annoncé cette collecte nationale. À ce jour, 2.4 millions d'euros ont déjà été levés. L'objectif étant de soutenir 1 000 édifices en l'espace de 4 ans, tous cultes confondus.

durée de la vidéo : 00h02mn29s
Les édifices des Hauts-de-France se réjouissent de cette aide de la Fondation du patrimoine ©Hélène Tonneillier / Jean-Marc Vasco / FTV

"Il existe sur le territoire national, plus de 50 000 lieux de culte (...) Ces édifices sont aujourd'hui menacés : ils luttent contre les ravages du temps et les aléas climatiques ou, fautes de moyens, ils souffrent d'un manque d'entretien et de prévention des risques" explique la Fondation.

En réalisant cette collecte de fonds, "la Fondation du patrimoine veut accélérer la préservation, l'ouverture et la transmission du patrimoine religieux partout en France, en particulier dans les territoires ruraux."

Comment apporter sa pierre à l'édifice ?

Pour participer à cette grande collecte, il est possible de faire un don directement en ligne sur : fondation-patrimoine.org

Chaque particulier effectuant un dont de moins de 1000 euros peut profiter d'un taux de déduction fiscale de 75%. Sinon, il est possible d'adresser un don par SMS ou par chèque en se rapprochant de la Fondation.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité