Coronavirus / confinement : les villes d'Hautmont et Jeumont annoncent l'instauration d'un couvre-feu pour les mineurs

La ville d'Hautmont, près de Maubeuge. / © FRANCE 3
La ville d'Hautmont, près de Maubeuge. / © FRANCE 3

La ville d'Hautmont (Nord), près de Maubeuge, annonce ce samedi l'instauration d'un couvre-feu pour les mineurs, de 18h à 6h du matin, en raison de l'épidémie de coronavirus Covid-19. Celle de Jeumont, également dans le Nord, en a fait de même dès vendredi.

Par Yann Fossurier

"Un couvre-feu est instauré à compter de ce samedi 21 mars 2020 pour tous les mineurs, sur tout le territoire de la commune, de 18 heures à 6 heures du matin", annonce la mairie d'Haumont, ville de 15 000 habitants, voisine de Maubeuge.

Ce couvre-feu s'étend jusqu'au 30 avril. "L’interdiction concerne les déplacements : Piéton,véhicules à moteur, vélo, trottinette et d’une manière générale tout moyen de locomotion", écrit la municipalité sur l'affiche qui sera diffusée. "En cas de non respect de l’interdiction, Police nationale ou Gendarmerie pourront reconduire le mineur à son domicile et appliquer une amende".
 
L'affiche diffusée ce samedi par la mairie d'Hautmont.
L'affiche diffusée ce samedi par la mairie d'Hautmont.

"Restez à la maison pour se protéger et protéger les autres", exhorte la ville en référence à l'épidémie de coronavirus Covid-19. Deux équipes de la surveillance municipale, équipées de mégaphones, vont passer dans Hautmont pour avertir la population.

Dans son arrêté municipal, le maire (LR) d'Hautmont, Joël Wilmotte, justifie ce couvre-feu par le fait que "de nombreux troubles à l'ordre public mettant en cause des mineurs ont été constatés sur divers points du territoire communal, notamment dans le quartier du Bois du Quesnoy, dans le quartier des Exotiques, dans le quartier du Fort et en centre-ville" et que ces troubles "sont de nature à favoriser la propagation du virus Covid-19".

"La méconnaissance des obligations fixées par le présent arrêté seront punis d'une amende de 135 euros, redevable par les parents, civilement responsables", précise l'arrêté municipal.  
 

"Siffler la fin de la récréation"


"On a actuellement des ados qui n'ont pas d'autorité suffisante au-dessus d'eux", nous explique l'élu. "Ils ne sont pas scolarisés, on a constaté beaucoup de rassemblements où on joue, on s'amuse, on détériore. Il y a des quads, des motos, des scooters.... On a eu cette semaine un véhicule incendié et un départ d'incendie dans une cave d'un immeuble insalubre".
 
Coronavirus : le maire d'Hautmont, Joël Wilmotte, justifie le couvre-feu imposé aux mineurs

"On constate la carence de parent", poursuit-il. "C'est sans doute difficile de garder ces mineurs à l'intérieur mais les enfants, de ce qu'on entend, sont des porteurs sains du virus. Ils peuvent impacter les adultes qui n'ont pas les mêmes défenses".

"A un moment il faut siffler la fin de la récréation", estime M.Wilmotte. Pour lui, les forces de l'ordre "ne sont pas là pour jouer les moniteurs de colonies de vacances".

Pourquoi a-t-il pris cet arrêté jusqu'au 30 avril alors que la période de confinement décrété par le gouvernement ne porte pour l'instant que pour deux semaines ? "On était sur la date du 4 avril mais on rsique de partir pour une prolongation", indique le maire d'Hautmont. "Un arrêté rectificatif sera pris" si la période de confinement se termine plus tôt, assure-t-il. 
 

A Jeumont aussi     


Vendredi, la ville Jeumont (10 000 habitants), située elle aussi près de Maubeuge, a pris également un arrêté municipal "interdisant la circulation aux mineurs à partir de 19h", comme l'a annoncé son maire socialiste Benjamin Saint-Huile.
 

"Tous les gens qui ont moins de 18 ans et qui sont sur la voie publique seront verbalisables", a-t-il déclaré. L'élu dénonçait lui aussi des rassemblements encore trop nombreux, des incivilités et des rodéos.

 

Sur le même sujet

Les + Lus