Coupe Davis : la finale France-Belgique aura bien lieu au Stade Pierre-Mauroy

La même équipe de France fin novembre au Stade Pierre-Mauroy ? / © MAXPPP
La même équipe de France fin novembre au Stade Pierre-Mauroy ? / © MAXPPP

C'est officiel. Le Stade Pierre-Mauroy va accueillir sa 2ème finale de Coupe Davis, 3 ans après France-Suisse. 

Par EM

Et de trois ! Pour la 3ème fois, l'équipe de France de Coupe Davis va jouer une rencontre au Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d'Ascq. Ce sera les 24-25-26 novembre prochain. Les Bleus affronteront la Belgique en finale pour tenter de décrocher un Saladier d'argent qui leur échappe depuis 2001 et leur triomphe en Australie. La Fédération Française de Tennis l'a confirmé sur son site. "Le stade Pierre-Mauroy est une enceinte sportive exceptionnelle qui détient le record d’affluence pour une finale de Coupe Davis. Et n’en doutons pas : il sera plein à craquer pour recevoir la Belgique et se transformer une nouvelle fois en chaudron !",  a affirmé Bernard Giudicelli, Président de la FFT.

Le Stade Pierre-Mauroy, qui vient d'accueillir la demi-finale face à la Serbie, a été préféré à la U Arena de Nanterre, futur stade du Racing 92, également candidat mais qui ne peut accueillir que 20 000 personnes. A Lille, les Bleus et les Diables pourront jouer devant 27 000 personnes. Argument qui a sans douté pesé beaucoup dans la balance. 

Finale de la Coupe Davis à Lille : Damien Castelain invité du 12/13

"Une fête incroyable"



Pourtant, un match de rugby France-Japon était programmé le 25 novembre dans le stade villeneuvois (4000 places déjà vendues). Un arrangement a été trouvé avec la Fédération française de Rugby, pour déplacer le match, probablement à Lens au Stade Bollaert-Delelis


"Nous nous sommes battus pour accueillir la finale de la Coupe Davis au Stade Pierre-Mauroy car c’est l’assurance d’une grande fête pour les métropolitains et nos voisins belges. Dans une Eurométropole de plus de 2 millions d’habitants, le transfrontalier est notre quotidien et je suis ravi de pouvoir proposer à nos voisins et amis de venir célébrer ensemble le tennis dans une ambiance qui s’annonce survoltée !", a affirmé ce mardi Damien Castelain, président de la Métropole Européenne de Lille pour qui cette nouvelle organisation d'une finale de Coupe Davis était une opportunité à saisir en priorité. 

"Il y aura 20 000 Français et 20 000 Belges. Cela ferait une fête incroyable, surtout si on gagne !", avait déclaré en exagérant un peu Yannick Noah, dès dimanche soir.
Coupe Davis : une finale, mais des maux de tête...


Enfin un saladier d'argent ?


Le capitaine des Bleus voit dans cette finale une belle occasion de décrocher le trophée. Aucun des Belges n'est une star et n'a remporté de trophée majeur alors que la France avait buté sur ce qui se fait de mieux lors de ses deux précédentes finales : la Serbie de Novak Djokovic en 2010 à Belgrade et la Suisse de Roger Federer et Stan Wawrinka en 2014 à Villeneuve-d'Ascq.

Il faudra quand même se méfier du N.1 belge David Goffin, qui a intégré pour la première fois le top 10 cette année (10e en février) et a montré, en battant l'Australien Nick Kyrgios, que sa blessure à un genou était derrière lui. Son compatriote Steve Darcis, s'il a aussi atteint son meilleur classement cette année (38e en mai), est moins doué. Mais le Liégeois de 33 ans "adore les ambiances de Coupe Davis" et avait réalisé une performance au premier tour en battant le prodige allemand Alexander Zverev, comme l'a rappelé Jo-Wilfried Tsonga. La paire Ruben Bemelmans-Arthur de Greef, surclassé par les Australiens en demi-finale, présente elle moins de garantie.


A lire aussi

Sur le même sujet

Wattrelos : alors qu'ils portent secours à une jeune femme, les pompiers se font violemment agresser

Près de chez vous

Les + Lus