• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Un suicide et une tentative de suicide à l'hôpital de Denain, les syndicats dénoncent “un malaise”

Le centre hospitalier de Denain
Le centre hospitalier de Denain

Depuis un mois, une infirmière a tenté de se suicider et un infirmier s'est donné la mort à l'hôpital de Denain. Le syndicats, inquiets, dénoncent un malaise profond. 

Par @F3nord

Deux faits dramatiques en moins d'un moins à l'hôpital de Denain. Le 16 décembre dernier, une infirmière âgée de moins de 30 ans a été sauvée de justesse. Elle a été retrouvée sur son lieu de travail, près des vestiaires, alors qu'elle s'était injectée un produit létal. Elle a pu être soignée et est depuis en arrêt pour "accident de travail". 

Mercredi dernier, c'est un infirmier qui a été retrouvé pendu à son domicile. Il avait aussi moins de 30 ans. Le jour-même, alors qu'il était en repos, il a été reçu par sa hiérarchie de 11h à 12h. "Nous ne savons pas ce qui s'est dit à cet entretien", indique un syndicaliste qui précise immédiatement que les syndicats ont demandé une expertise pour éclaircir les circonstances de ce ce suicide qui a suscité un grand émoi à Denain. Les obsèques de cet infirmier ont eu lieu ce mardi. 

Avant même les résultats de cette expertise demandée au CHSCT, les syndicalistes CGT dénoncent un "malaise à l'hôpital". "Pour les deux faits, à notre sens, c'est en lien avec le travail. La direction a trop rapidement conclu que l'hôpital n'avait pas de responsabilité. Nous demandons à l'expert un avis objectif", disent-ils. 
Un suicide et une tentative de suicide à l'hôpital de Denain, les syndicats dénoncent “un malaise”


"On est fracassés"



Au CHSCT de l'hôpital de Denain, ils ont pointé les problèmes suivants :

-activité exponentielle : 30000 entrées/ an dans cet hôpital, 27000 entrées il y a 3 ans
-dépassement régulier des 48 heures légales hebdomadaires
-exposition à la violence extérieure 
-management sous pression et qui met la pression (notamment le non-remplacement de certains arrêts-maladie)
-épuisement professionnel (burn out)
-déficit de sommeil des agents

"On avait mis en garde la direction, précisent les syndicalistes. Là, avec cette tentative et ce suicide, on est fracassés. La pression peut conduire certains agents à envisager le pire. ils sont malheureusement de plus en plus nombreux à y penser. (...) Il y a eu un CHSCT extraordinaire en octobre sur les problèmes dans ce service. Mais derrière, rien n'a bougé. Aujourd'hui, on demande aux agents d'être productifs. le technique passe avant l'humain. Il faut que les patients ne passent pas trop de temps à l'hôpital. Ça devient une clientèle."

Selon la direction de l'hôpital, il n'y a pas de lien entre la tentative de suicide et le suicide. "Nous sommes transparents, explique la direction. Nous avons communiqué aux représentants du personnel l'ensemble des éléments à notre disposition. Nous avons d'emblée, en mesure d'urgence, renforcé certaines mensualités dans les services concernés et nous travaillons sur les schémas d'organisation, les procédures de fonctionnement, pour que, quand il y a un malaise, il ne passe pas inaperçu."

La direction explique également que le malaise ne concerne pas spécifiquement l'hôpital de Denain mais renvoie à des problématiques nationales et générales sur les conditions de travail dans le monde de la santé.

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer