Covid-19: 4 cas positifs à l'US Dunkerque, le match contre Aix est reporté

La saison de hand-ball est décidément bien perturbée par l'épidémie. A cause de 4 cas positifs à la covid-19, l'USDK a vu son match prévu vendredi à Aix-en-Provence reporté, une semaine après celui face à Nîmes. Un nouvel épisode dans un calendrier compliqué de la Starligue.
 
Les handballeurs dunkerquois se retrouvent au milieu d'une longue coupure.
Les handballeurs dunkerquois se retrouvent au milieu d'une longue coupure. © USDK Brice Mesnard
Alors que la Ligue nationale de hand-ball (LNH) a demandé aux clubs de Starligue (1è division masculine) et de Proligue (2è division) de poursuivre leur championnat malgré la crise sanitaire, de nombreux matches sont remis à cause de cas positifs constatés chez les joueurs. 
Après Dunkerque-Nîmes le 30 octobre, c'est au tour de Aix-Dunkerque d'être renvoyé à plus tard. Dans un communiqué paru ce lundi, le club de hand-ball de Dunkerque, a annoncé avoir " adressé une demande de report, auprès de la Commission d’Organisation des Compétitions (COC), concernant la rencontre contre le club du Pays d’Aix Université club (PAUC) qui devait initialement se jouer le 13/11 prochain.
Cette demande fait suite à la détection de quatre cas positifs à la Covid-19 au sein de son effectif professionnel.
Constatant l’incapacité de l’USDK à présenter un effectif compétitif pour cette huitième journée, la COC a reporté ce match à une date ultérieure qui sera fixée dans les jours à venir.

Deux reports qui tombent bien ?

Ces deux reports consécutifs vont peut-être arranger le club maritime, qui ne souhaite pas jouer à huis-clos, contrairement à ce que demandait la LNH, dans ce communiqué paru le 4 novembre, et intitulé de façon claire:" le hand pro joue sa survie" Un long communiqué qui commençait ainsi: "dans le contexte des nouvelles contraintes liées à la gestion de la crise sanitaire, les dirigeants du handball professionnel masculin ont décidé de poursuivre malgré les mesures de huis-clos, le déroulement des championnats de Lidl Starligue et de Proligue, et ce malgré les difficultés économiques immédiates auxquelles sont confrontés les clubs dans ces conditions". 
Lors de cette assemblée générale qui s'est tenue en visioconférence, deux clubs ont voté contre cette résolution: le HBC Nantes et ... l'USDK. Son président, Jean-Pierre Vandaele, a expliqué pourquoi sur le site de son club.
Ce n’était clairement pas la position que je défendais. Sans rentrer trop dans les détails économiques, un club comme l’USDK s’appuie sur un public et des partenaires (institutionnels et privés) fidèles. Le fait de ne pas pouvoir les accueillir va créer un énorme manque à gagner.

Jouer à huis clos n’est pas viable sans une aide très marquée de l’Etat.

Jean-Pierre Vandaele


Pour compenser ces pertes, on nous parle d’aide mais le dispositif reste très imprécis. On ne sait pas combien nous allons recevoir, sous quelles conditions … Tout cela crée une vraie période d’incertitudes. Disons, pour résumer, que nous nous trouvons dans la situation ubuesque d’une entreprise qui a le droit de produire mais pas de vendre. Jouer à huis clos n’est pas viable sans une aide très marquée de l’Etat."
Malgré cette opposition, les Dunkerquois acceptent de jouer , comme l'explique son président: " la décision de la LNH de jouer à huis clos est actée et ne pas accepter de jouer pourrait nous exposer à des pénalités sportives."
Le prochain match est prévu aux stades de Flandre le vendredi 20 novembre, si les deux deux équipes sont aptes à jouer. Les maritimes n'ont plus joué depuis le 23 octobre, quand ils se sont imposés à domicile (32-29) contre Cesson-Rennes. Cela fera donc un arrêt de compétition proche d'un mois. 
Actuellement, l'USDK est 4è d'un classement très perturbé, à 5 points du PSG, avec 6 matches joués.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 handball sport