Décès d'un pilote sur le circuit d'entraînement de Loon-Plage

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Pall .

L'accident entre deux pilotes-moto a eu lieu ce dimanche 4 décembre matin. La victime est âgée de 38 ans. Il y a deux mois, un accident similaire avait provoqué la mort d'un jeune pilote de 20 ans.

Dure, très dure loi des séries pour le circuit d'entraînement de moto-cross Bernard Gouvart, à Loon-Plage : en deux mois, deux pilotes sont décédés sur place.

Ce dimanche matin, le circuit venait d'ouvrir à 9h00, quand, à 9h20 "un pilote est tombé à la réception d'un saut, le second, qui le suivait, était déjà en l'air. Impossible pour le commissaire de course (1) présent sur la butte de s'interposer. La moto du deuxième pilote est retombée sur le premier pilote... Le commissaire n'a malheureusement pu qu'éviter un suraccident", explique Franck Duflou, responsable du circuit et de l'association Adasm, association développement de l'activité du sport mécanique.

Selon Franck Duflou, le pilote était âgé de 38 ans et serait un Français travaillant en Suisse. Les policiers venus sur place auraient voulu interroger le second pilote mais celui-ci a été transféré à l'hôpital à cause de blessures aux poignets dans l'accident. Ses jours ne sont pas en danger.

"Vous savez...", ajoute Franck Duflou, "après la mort de Timotei Potisek (2), il m'a fallu 10 ans pour remonter sur une moto. Aujourd'hui, on fait tout un travail de sécurité sur le site. Pour les week-ends, jours où il y a davantage de pilotes, on fait venir nos deux services civiques et un maximum de commissaires. Aujourd'hui, nous étions six commissaires plus moi à bord du 4x4, maintenant si on ferme le circuit, ce que je ne souhaite pas, en termes de sécurité cela sera pire car on aura, à l'approche de l'Enduropale, des pilotes avec des promeneurs dans les dunes". 

'"Même avec 50 commissaires on n'aurait pu éviter ce drame. D'une part parce que c'est impossible d'interdire aux pilotes qui s'entraînent à la course de ne pas se suivre ou se suivre de trop près. Si l'on veut progresser, il faut qu'il y ait ce risque malheureusement. Sur le cas du jeune décédé il y a deux mois, c'est différent. Au lieu de sortir du circuit à pieds, pour se mettre à l'abri, il a voulu relever sa moto alors que des commissaires étaient présents, mais pas sur la butte en question", conclut Franck Duflou qui compte désormais faire une table ronde dès cette semaine pour sécuriser davantage le circuit, avec l'aide de la FFM. 

(1) Un commissaire de course est une personne qui, avec un drapeau jaune, peut signaler une moto à l'arrêt à la réception d'un saut, afin d'éviter qu'un autre pilote, arrivant de l'autre côté de la butte n'atterrisse dessus. A Loon-Plage, il y a une dizaine de buttes sur 3 km de circuit et les commissaires sont répartis, quand ils sont en nombre insuffisants (minimum 5 le week-end et un ou deux la semaine), de manière à voir derrière les autres buttes. 



(2) En novembre 2009, Timotei Potisek, double vainqueur de l'Enduropale, était décédé à 25 ans des suites d'un accident sur ce même circuit. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité