Météo. Quel temps pour ce mercredi 28 février dans les Hauts-de-France ?

L’accalmie sur le front des inondations est en cours, cependant la vigilance orange crues est maintenue sur le Pas-de-Calais pour la Canche. Même si quelques pluies vont tomber aujourd’hui, la décrue devrait se poursuivre en cette journée de mercredi. Une journée avec un ciel dans lequel de nombreuses plaques nuageuses vont circuler.

Heureusement nous bénéficions de hautes pressions actuellement. Elles ont le mérite de faire perdre beaucoup d’intensité à l’onde qui est arrivée dans le courant de la nuit par la Manche. En général ce matin, c’est la grisaille qui domine. Sur l’est de la région, prudence sur les routes car bancs de brume ou de brouillard sont présents. Quant à notre fameuse onde, elle délivre des pluies éparses en avançant dans les terres mais devrait disparaître assez rapidement. Le vent est faible, il souffle à 10 km/h.

L’après-midi voit les résidus nuageux de la dégradation matinale donner un ciel plutôt maussade par rapport à hier. Les nuageux restent accrocheurs sur l’ouest, tandis que sur l’est de belles éclaircies vont se développer. En fin de journée, le vent va se renforcer sur la côte pour souffler en rafales (40 à 50 km/h), il annonce l’arrivée d’une nouvelle perturbation dont les pluies faibles éparses toucheront les régions côtières en soirée.

Grande amplitude thermique entre les minimales et les maximales

Météo France annonce des valeurs de -1°C à Senlis, Château-Thierry et Avesnes-sur-Helpe. Ailleurs dans l’intérieur, n’attendons pas plus de 0 à 4°C. Sur la côte les minimales évoluent de 4 à 6°C. Une fraîcheur matinale qui va contraster avec la douceur de l’après-midi !

Les maximales du jour sont en effet toutes à deux chiffres ! 13 degrés d’écart entre la minimale de Senlis et la maximale qui sera de 12°C qui est le maximum du jour également pour Lille et Abbeville, sur le reste de la région les thermomètres afficheront 10 et 11°C.

Vers une fin de semaine maussade

Jusqu’à samedi, l’indice de confiance est de 3 sur 5. Autrement dit, même si une tendance se dessine, il faudra patienter un peu pour avoir confirmation de l’évolution de la météo.

Jeudi : Pour le 29ème et dernier jour de février, c’est un ciel bien assombri par les nuages de la perturbation arrivée la veille qui nous attend. Peu active, elle est accompagnée de petites pluies ou bruines intermittentes qui deviendront plus marquées en soirée au passage du front froid (dernier bout de la perturbation) notamment sur le sud de la région. Les minimales seront en hausse avec 3 à 8 degrés d’est en ouest, les maximales également avec 9 à 13°C voire 14°C sur le littoral.

Vendredi : Nous devrions débuter la journée avec les restes de la perturbation de jeudi, accalmie très temporaire ensuite puisqu’il semble qu’une autre dégradation s’invite. Elle devrait être un peu plus active que les précédentes et arrosera toute la région modérément. Le vent sera également de la partie et soufflera en rafales voisines de 70km/h dans l’intérieur, 80 voire 90 km/h sur la zone côtière.

Samedi : Beaucoup d’incertitudes pour cette journée, qui ressemblera à un ciel de traîne, avec certes des éclaircies, mais aussi des passages nuageux et des averses pourquoi pas de grésil, bref un temps de giboulées donc de saison. (Minimales de 3 à 5°C, maximales de 8 à 10°C).

Qualité de l’air

ATMO Hauts-de-France nous informe que la situation devrait rester stable par rapport à hier avec toujours un indice moyen sur l’ensemble du territoire régional. L’ozone sera le principal polluant responsable de l’indice, localement accompagné des particules PM2.5 et PM10. Bon à savoir : En Hauts-de-France, la pollution de l'air provient principalement des transports, de l'industrie, mais aussi du chauffage. Des gestes simples permettent de réduire notre consommation d'énergie, pensons-y.

Bonne fête Romain

Le 28 février est le 59ème jour de l’année. Nous embrassons les Romain de qui on dit qu’ils ont de l’authenticité et de la fantaisie.

C’est arrivé un 28 février :

1956 : L’Assemblée nationale adopte à l’unanimité sur proposition du ministre des Affaires sociales de l’époque, Albert Gazier, les trois semaines de congés payés (soit 18 jours ouvrables) pour tous les Français.

1957 : André Franquin donne naissance à l’un de ses personnages, Gaston Lagaffe.

Ce 28 février est aussi la journée internationale des maladies rares.