Vendée Globe: cap à l'ouest pour le Dunkerquois Thomas Ruyant

Troisième journée de course pour les 33 concurrents du 9è Vendée Globe. Après une nuit calme, ils s'apprêtent à affronter un premier test, avec un passage de front prévu en fin de journée. Différentes options tactiques se font jour. Thomas Ruyant, sur "LinkedOut" a choisi une option ouest.
Thomas Ruyant a eu un problème avec une voile roulée en début de course.
Thomas Ruyant a eu un problème avec une voile roulée en début de course. © Pierre Bourras - TR Racing
Alors que les skippers abordent le Cap Finisterre, les écarts se sont grandement réduis ces dernières heures. Les « non-foilers » qui avaient opté pour le sud en premier, et qui menaient la course hier – Damien Seguin (Groupe APICIL), Maxime Sorel (V and B – Mayenne), Jean Le Cam (Yes We Cam!), Romain Attanasio (PURE-Best Western Hotels & Resort) - ont vu revenir les « foilers » à l’ouest. 
Parmi les favoris, on distingue déjà deux types d’approches. Armel Tripon (L’Occitane en Provence), Thomas Ruyant (LinkedOut) et Louis Burton (Bureau Vallée 2) ont été les premiers à virer de bord, cap à l'ouest. Cela devrait leur permettre d'être les premiers à bénéficier de 20 noeuds de vent en fin de matinée. En revanche, ceux qui sont situés plus au sud, à l'image de Charlie Dalin (Apivia) et Kevin Escoffier (PRB) auront des conditions similaires seulement en fin de journée. 
Les foilers comme "LinkedOut" reviennent dans le match.
Les foilers comme "LinkedOut" reviennent dans le match. © Pierre Bourras - TR Racing
Lors de la première nuit de course, Thomas Ruyant a connu un incident mineur, mais qui l'a retardé. Une voile roulée s'est "déhookée". En clair, dans le cas d'un voilier, un hook est un système qui permet de hisser une voile à la position souhaitée, de la bloquer avec un système de crochet et éviter ainsi de garder de la tension dans la drisse. Dans sa vacation, le Dunkerquois déclarait qu'il effectuerait cette réparation dès que les conditions le permettraient.

1è vacation Ruyant


Au classement de 17h (GMT) ce mardi, le marin nordiste était remonté à la 22è place du classement, à 79 miles nautiques (146 km), du nouveau leader Maxime Sorel ("V and B  Mayenne") .

Première bataille cette nuit

Il se prépare maintenant, comme tous les autres concurrents, à affronter une première "baston":  le passage d’un front actif cette nuit qui va apporter sa moisson de rafales et de mer croisée. Cap à l’Ouest, une partie de la flotte, avec "LinkedOut", a opté pour le choc frontal afin de bénéficier ensuite de conditions « favorables » au portant.
 

  Ce sont eux qui devraient affronter ce soir les conditions les plus dures. Le vent de Sud-Ouest va  atteindre les 35 nœuds moyens autour de minuit (45 noeuds dans les rafales) avec des creux de 5 mêtres à prévoir en fin d’après-midi, le vent de Sud avait déjà pris du coffre sans que les bateaux ne parviennent vraiment à accélérer…
Ces " occidentaux" espèrent que ce ne sera qu’un mauvais moment à passer pour bénéficier ensuite d’une route optimale, au portant avant de négocier une 3e grosse dépression dans le sud des Açores, entre jeudi et vendredi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport vendée globe