Mise en examen du maire d'Eecke pour viols aggravés

Publié le
Écrit par Emmanuel Pall .

Le maire d'Eecke, Jacques Nuns, a été mis en examen à l'issue de sa garde à vue le 22 novembre à la gendarmerie d'Hazebrouck. Une plainte a été déposée par son ex beau-fils qui reproche à Jacques Nuns de l'avoir violé en 1998. La justice enquête également sur des viols présumés de l'ex-femme de Jacques Nuns survenus entre 2002 et 2017, sans que cette dernière ait porté plainte.

Jacques Nuns nie catégoriquement les faits reprochés, selon son avocat Me Cattoir. 

Après une mise en examen en mars 2022 pour harcèlement à la mairie, une deuxième mise en examen vient d'être prononcée à l'encontre de Jacques Nuns, suite à une plainte de son ex beau-fils pour avoir été violé en 1998. La justice enquêterait également, selon La Voix du Nord sur d'autres viols aggravés (non par personne ayant autorité) mais sur conjoint cette fois, en l'occurrence, sur son ex-femme, entre 2002 et 2017 (édition papier du journal). Cette ex-conjointe n'a en revanche pas porté plainte. 

"Sur ces deux mises en examen mon client nie les faits. Il ne s’est rien passé. Charge à nous de montrer que, puisque des éléments – des noms de personnes - se retrouvent dans les deux dossiers, il y a des dénonciations intrigantes. La concomitance des dénonciations interroge. Il y a une communauté d’intérêt des plaignants", estime Me Cattoir, joint par téléphone. 

Le conseil de Jacques Nuns, précise que son client est soumis à un contrôle judiciaire "allégé" avec interdiction d’entrer en contact avec les protagonistes de cette affaire et obligation de rester disponible auprès des services de police et de gendarmerie. Le mis en cause demeure présumé innocent.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité