Inondations : à Merville dans le Nord, après quatre jours sous les eaux, la décrue s'amorce enfin

Publié le
Écrit par Yacha Hajzler
La commune de Merville, très touchée par la montée des eaux.
La commune de Merville, très touchée par la montée des eaux. © Gonzague Vandamme / France Télévisions

La commune de Merville dans le Nord, est traversée par la Lys. Durement touchée par les inondations, le début de la décrue a été annoncé ce 1er décembre.

"J'ai dormi dans le canapé pour être aux aguets, ça encore augmenté cette nuit. C'est très stressant. En 2012, il y a eu des inondations, mais pas à ce point-là" témoigne une habitante. Lentement, la commune de Merville s'enfonce dans l'eau. Le niveau n'a cessé de monter depuis le dimanche 28 novembre. Les fortes précipitations qui touchent le Nord et le Pas-de-Calais ont fait déborder plusieurs fleuves de leur lit, dont la Lys, qui traverse la ville.

L'infirmière libérale de la commune continue sa tournée malgré les dégâts, avec l'aide de la police et de tracteurs réquisitionnés pour l'occasion. "J'ai quelques personnes à aller voir qui sont dans l'eau. J'ai une dame qui a besoin de son test PCR pour pouvoir se faire opérer, on ne peut pas l'emmener jusqu'au labo, donc c'est moi qui vient à elle. Il y a des personnes âgées, qui ont besoin de leur traitement, il n'y a pas le choix !"

"Il va ensuite falloir nettoyer, débarrasser, faire les déclarations d'assurance"

Parmi les habitants, une victime est à déplorer, une nonagénaire isolée retrouvée noyée dans sa cave, à la suite d'un malaise. En mairie, la cellule de crise est active depuis le premier jour. "Quand j'ai été alerté de la montée des eaux, avec l'expérience, je savais que ça allait arriver chez nous", raconte Yannick Dubois, responsable des voiries à la mairie, interviewé par France 3.  

Entre 10 et 20 maisons on essuyé des dégâts importants. Une habitation a dû être évacuée, mais beaucoup d'habitants, résignés, ont préféré rester dans leur maison, quitte à vivre à l'étage. "Il va falloir ensuite nettoyer, débarrasser, faire les déclarations d'assurance. Les services administratifs commencent à regarder la question, j'espère que nous allons être reconnus en état de catastrophe naturelle, pour pouvoir indemniser toutes les familles touchées" anticipe l'élu.

Les Mervilois devraient bientôt pouvoir souffler : "la bonne nouvelle vient de la Lys, puisque depuis minuit la décrue est amorcée. J'ai bon espoir qu'à terme on puisse évacuer toute cette eau de notre territoire sans perturber les communes en Aval", annonce Yanick Dubois.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.