Les députés du Nord Ugo Bernalicis et Dimitri Houbron parlent politique en jouant aux jeux vidéo

Publié le Mis à jour le
Écrit par Paolo Philippe
Ugo Bernalicis joue à League of Legends en répondant aux questions d'un lycéen.
Ugo Bernalicis joue à League of Legends en répondant aux questions d'un lycéen.

Les députés nordistes Ugo Bernalicis et Dimitri Houbron sont partis à la conquête d’un public jeune en répondant aux questions d’un lycéen fan de politique tout en jouant à des jeux vidéo.

Quelques minutes après l’entretien, Nathan Robin envoie un SMS, et précise. "Peut-être que l’avenir de la chaîne se fera avec la présidentielle 2022, et si elle a suffisamment de popularité, en interviewant les candidats."

En attendant de voir Jean Lassalle enchaîner les victoires sur League of Legends, un jeu de stratégie et d'action en ligne, la chaîne YouTube Politigame, qui veut "renouer le contact entre la sphère politique et la jeunesse en les faisant jouer (les politiques, ndlr) à des jeux vidéo", a reçu ses deux premiers invités, les députés du Nord Ugo Bernalicis (La France insoumise) et Dimitri Houbron (La République en marche).

"C’était plutôt évident pour moi, j’ai déjà ma propre chaîne Twitch, explique Ugo Bernalicis. Ça me semble important, et il y a un enjeu à s’adresser aux gens qui jouent aux jeux vidéo. On essaie de convaincre la jeunesse, mais la moyenne d’âge d’un joueur de jeux vidéo dépasse les 30 ans."

Le concept – parler politique en jouant à League of Legends, Trackmania, Mario Kart – a été pensé par Nathan Robin, lycéen de 17 ans, fan de politique et soucieux de retisser le lien distendu entre les jeunes, un public friand de jeux vidéo, et la politique. Mais le natif de Vitry-le-François n’est pas dupe : derrière le côté fun d’une interview en jouant, "les hommes politiques veulent s’intéresser aux jeunes" et ont un intérêt à participer à ce type de format.

Lorsqu’on fait de la politique, on a beaucoup de difficultés à toucher un jeune public et je trouvais l’idée intéressante

Dimitri Houbron, député LREM du Nord

Dimitri Houbron, qui s’est initié à League of Legends et n’est pas joueur comme Ugo Bernalicis, ne s’en cache pas. "Ça permettait de toucher un public qui ne s’intéresse peut-être pas à la politique, démystifier le rôle de député et retisser un lien entre élus et plus jeunes."

Ugo Bernalicis, de son côté, parle de "joindre l’utile à l’agréable". "On part d’un moment de plaisir, le jeu, c’est un moyen de faire une transversale entre deux univers qui n’ont rien à voir."

Le ton, familier et détendu, les discussions, l’image – un politique les yeux rivés sur l’écran, qui parle politique tout en essayant de survivre dans le jeu, tout est neuf, rafraîchissant, décalé. On y voit Ugo Bernalicis ou Dimitri Houbron pester gentiment dans le jeu, entre des questions sur le vaccin AstraZeneca, la haine en ligne ou les logements étudiants. Cette image sympathique est-elle jouée, surjouée ?

Rigolades, ton familier et stratégie politique

"L’attitude n’est pas différente du quotidien, mais pendant longtemps on a sacralisé cette fonction (de député). Mais il ne faut pas que la forme prenne le pas sur le fond (le message véhiculé)", alerte Houbron, qui ne cache pas que sa démarche s’inscrit, forcément, dans un besoin de convaincre : "Le message principal, c’est engagez-vous."

Entre des questions de fond - "concrètement, qu’est-ce que vous avez mis en place dans votre circonscription pour les jeunes ?" et de la rigolade - "J’aime beaucoup la bière", dit Bernalicis - ce type de contenu représente un espace à investir que les politiques tentent d’apprivoiser.

YouTube, Twitch, Instagram, Twitter, Facebook. Ugo Bernalicis explique que le parti de Jean-Luc Mélenchon, candidat à l’élection présidentielle en 2022, a décidé "d’être partout". Dimitri Houbron rejette l’idée d’une stratégie politique de La République en Marche pour draguer la jeunesse, même si son parti a investi massivement les espaces squattés par les jeunes.

Du Premier ministre Jean Castex qui s’invite sur le Twitch du journaliste Samuel Etienne pour échanger pendant plus d’une heure avec une communauté jeune à Emmanuel Macron, qui s’apprête à tourner une vidéo avec les YouTubeurs McFly et Carlito, les jeunes sont dragués. Et tous les moyens sont bons pour y arriver.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.