• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Lille : la deuxième ligne du métro fête ses 30 ans

Photo d'illustration / © Capture d'écran France 3
Photo d'illustration / © Capture d'écran France 3

La ligne 2 du métro fête ses 30 ans. Retour dans les années 1980 lors de la construction de cet axe, aujourd'hui essentiel.

Par Manon Pélissier

La ligne 2 du métro fête ses 30 ans, avec une mise en service le 1er avril 1989 !

Avec sa tête d'abattage imposante, le tunnelier creuse ses galeries à 25 mètres sous-terre. 2 ans après l'ouverture de la première ligne de métro, commençaient à Lille les travaux de construction d'un nouveau tronçon, entre la ville de Lomme et la gare Lille Flandres.

"Jusqu'à demain soir, les Lillois sont invités à venir gratuitement faire, comme on dit, un petit tour de métro. Les choses sérieuses commencent lundi, on attend 60 000 usagers sur cette ligne", explique le journaliste Gérard Dupagny, dans le reportage de l'époque.
 
Lille : la deuxième ligne du métro fête ses 30 ans
Reportage d'Yves Arsenal
 

Tracé polémique


La ligne 2 du métro constitue la véritable épine dorsale de la métropole : 8 communes desservies, dont les 3 plus grandes. Mais au début des années 1990, son tracé est polémique. Le projet initial prévoyait le passage du métro sous les grands boulevards. Quelques batailles politiques plus tard, il fera un détour par Mons-en-Barœul. 30 kilomètres de long, 44 stations desservis... Les usagers sont ravis. 

"C'est gratuit, on en profite. Les enfants sont très contents apparemment, bien énervés", s'amuse une usagère. Une autre raconte "que la poussière, ça on a dégusté. Mais enfin on est heureux. C'est une belle réalisation, on peut le dire." Un autre espère que la propreté va durer et que les gens ne vont pas jeter leurs tickets par terre...

Inauguré par le Premier ministre Lionel Jospin en l'an 2000, la ligne 2 transporte aujourd'hui 13 millions d'usagers par an. Un nombre en constante augmentation.
 

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus