Cet article date de plus de 3 ans

Métropole de Lille : le prix du titre de transport augmente sur le réseau Transpole

Les prix des abonnements sont également revus à la hausse dès ce mercredi. En revanche, le ticket unitaire est maintenant valable une heure sur toutes les lignes du réseau.
Illustration.
Illustration. © MAXPPP
Le prix du ticket sur le réseau Transpole, qui dessert le métropole de Lille, augmente à partir de ce mercredi. Le coût d'un titre de transport pour le métro, le bus ou le tram passe ainsi de 1,60 à 1,65 euros.

Les abonnements, eux aussi, voient leur grille tarifaire évoluer. Le forfait mensuel pour les 4/25 ans passe de 28 à 29 euros et celui des 26/64 ans de 56 à 58 euros. Pour les 65 ans et plus, le tarif évolue de 28 à 29 euros dès aujourd'hui.
 
En revanche, les voyageurs éligibles à la tarification sociale conservent leur réduction allant de 50% à 87% sur l’abonnement plein tarif. Par ailleurs, cette offre voit ses conditions d'accès élargies. La CMU-C et l’AME sont ainsi intégrées à la liste des justificatifs permettant de prétendre à cette tarification.

Un dispositif complémentaire est également mis en place à destination des personnes en situation transitoire et particulièrement démunies : "Les sans domicile fixe de nationalité française, les victimes de violences intrafamiliales ayant quitté leur domicile, les mineurs français et étrangers isolés et les personnes et familles étrangères ou réfugiées ou en demande d’asile", précise la MEL. Ces derniers peuvent maintenant bénéficier d'une réduction durant un an.

 

Des tickets valables une heure


Cette augmentation causée par l'inflation est "nécessaire pour maintenir une qualité de service optimale, assurer le développement du réseau et mettre en place de nombreux nouveaux services", selon Transpole.

De nouvelles offres vont effectivement voie le jour en 2019. Parmi elles, le covoiturage dynamique ou encore le transport à la demande. Autre nouveauté : le titre unitaire est maintenant valable une heure.

Les utilisateurs peuvent ainsi voyager à volonté sur toutes les lignes du réseau : en bus, en tram, ou en métro, pendant toute la durée du titre. "Il est également possible de terminer un trajet au-delà d’une heure si la dernière validation intervient dans la limite d’une heure par rapport à la première validation", précise Transpole dans un communiqué.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports