VIDÉO. Saint-André-lez-Lille : les commandes repartent, le textile recrute

L'usine de l'entreprise Lemahieu à Saint-André-lez-Lille, dans la métropole lilloise, recrute. Une douzaine de postes sont à pourvoir dans les ateliers, dont l'activité redémarre fort après le confinement.

Deux formations par an seront organisées par l'entreprise pour former les débutants dans les métiers de la couture.
Deux formations par an seront organisées par l'entreprise pour former les débutants dans les métiers de la couture. © FRANCE 2
Trois ans après son diplôme, Dinaly de Araujo peut enfin vivre de sa passion, la couture. Recrutée par l'entreprise Lemahieu, spécialisée dans les sous-vêtements, à Saint-André-lez-Lille (Nord), elle est particulièrement heureuse d'avoir bénéficié de cette opportunité, dans un contexte compliqué pour l'emploi.

"On me disait souvent qu'on ne pouvait pas m'embaucher à cause de la crise sanitaire, que les entreprises n'avaient pas les moyens de payer une personne supplémentaire. Ce poste, c'était un peu inespéré. Mais c'est une belle surprise !", se réjouit la jeune femme dans un reportage de France 2. 

Un redémarrage intense de l'activité

Alors que les nouvelles recrues ont encore quelques difficultés à bien distinguer l'endroit de l'envers, Cathy, une des employées, veille au bon rythme de la production. Dans cette usine, les commandes sont reparties à la hausse, et l'emploi avec.
L'industrie textile recrute dans le Nord ©France 2
"On sent que ça redémarre, le retour à la qualité et au local fait partie des solutions. On recrute 12 personnes confirmées, et nous faisons en plus deux formations annuelles pour 15 personnes", détaille Martin Breuvart, dirgeant de l'entreprise Lemahieu.

Les couturières historiques pour former les nouveaux employés

Des nouvelles recrues que les couturières historiques de l'entreprise ont à cœur de former, comme Valérie Warembourg, couturière prototypiste, qui souhaite transmettre son savoir-faire : "En général, il faut un an pour maîtriser le travail de la maille, la texture, les matières. Après 30 ans de travail ici, si je peux continuer à donner des explications, il n'y a pas de souci."

L'entreprise a presque doublé ses effectifs durant les deux dernières années. Et cette tendance pourrait s'inscrire dans la durée : l'usine de Saint-André-lez-Lille étend désormais sa production aux masques en tissu. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie emploi entreprises mode
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter