• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Braderie de Lille : on en sait plus sur le dispositif de sécurité prévu

Les imposants blocs de béton ne sont que la partie immergée du dispositif prévu par la mairie. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Les imposants blocs de béton ne sont que la partie immergée du dispositif prévu par la mairie. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

La maire de Lille Martine Aubry a donné une conférence de presse sur le sujet. 

Par France 3 Hauts-de-France

Nouvelle opération sécurité braderie ce matin : les blocs de béton anti-attentat ont été déposés tout le long du boulevard de l'esplanade de Lille, l'un des secteurs les plus sensibles de la braderie.

"C'est quand même deux tonnes de béton à chaque fois, donc forcément l'idée est de ralentir toute mauvaise intention avec un véhicule malveillant, donc le but est de protéger l'ensemble des axes. Il y aura des passages secours, c'est important qu'ils soient dégagés de toute occupation, que les riverains puissent sortir de chez eux...", explique Floriane Gabriels, directrice générale du pôle animation de la ville de Lille.

Le périmètre de la braderie est en train d'être sécurisé dans les rues de Lille.


Un important dispositif de sécurité


Un millier de ces blocs formeront l'enceinte du périmètre de sécurité de la braderie, aussi disposés à des carrefours stratégiques. Un budget de 150 000 euros.

Lors d'une conférence de presse axée sur la sécurité de l'événement, la maire de Lille Martine Aubry et son équipe ont révélé des éléments supplémentaires.

3 000 policiers, gendarmes, douaniers et militaires seront mobilisés pour l'occasion, répartis en quatre zones déjà définies. Certains seront en uniforme, d'autres en civil. Deux hélicoptères et un avion surveilleront également le périmètre. 

"Depuis un an nous avons travaillé sur deux risques : la voiture bélier et les mouvements de foule", a révélé la maire de Lille. Pour pallier ce deuxième risque, les pétards seront interdit.

Si Martine Aubry a écarté le risque zéro, elle a cependant tenu à préciser qu'elle et son équipe étaient à présents "sereins" quant à la sécurité des Lillois et des visiteurs. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus