Colorer la voirie, supprimer des bars, dessiner des trompe-l'œil : les Lillois s'emparent du budget participatif

Publié le
Écrit par Martin Fort
La présidente du jury citoyen, Nathalie Niedzwialowska, (à gauche) a tiré au sort ceux qui l'accompagneront dans le jury, le 9 décembre à l'hôtel de ville de Lille.
La présidente du jury citoyen, Nathalie Niedzwialowska, (à gauche) a tiré au sort ceux qui l'accompagneront dans le jury, le 9 décembre à l'hôtel de ville de Lille. © Martin Fort/FTV

Le tirage au sort du jury citoyen qui dirigera le troisième budget participatif de Lille a eu lieu ce 9 décembre. Doté de 2 millions d'euros, il permettra de développer les projets des habitants. Les Lillois en ont déjà proposé environ 400 et il est encore possible de le faire jusqu'au 31 décembre.

Depuis le lancement de la campagne du budget participatif en novembre, plus de 400 propositions, plus ou moins loufoques, ont été lancées par les Lillois : "colorer le chemin de l'école, dessiner des trompe-l'oeil sur certains immeubles, mettre en place un éclairage avec détection de présence, faire en sorte qu'il y ait moins de bars à Lille, tracer l'ADN des déjections canines pour retrouver le propriétaire du chien", a énuméré Martine Aubry, la maire de la ville, ce 9 décembre lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville. "Pratiquement 400 projets ont déjà été déposés, contre 374 en 2019", s'est réjouie l'élue qui a précisé "qu'un quart des projets avait été imaginé par des jeunes de moins de 18 ans".

Dans un second temps, les propositions des Lillois passeront au filtre d'un jury citoyen, et justement ce 9 décembre à la mairie de Lille, il a été tiré au sort en présence de la maire Martine Aubry, de Sébastien Duhem, son adjoint à la participation citoyenne et à la ville collaborative, et de la présidente du jury, Nathalie Niedzwialowska. Elle sera à la tête d'un budget dédié de 2 millions d'euros et dont un quart sera consacré à des projets choisis par un jury composé de jeunes de moins de 18 ans. 

"Les projets les plus collectifs viennent souvent des enfants"

Le jury devra évaluer si les projets, dans un maximum de 400.000 euros, respectent les critères décidés par la ville : être un projet d'intérêt général, être une réalisation nouvelle, entrer dans les compétences de la ville. Aussi, les potentielles réalisations doivent soit être à hauteur d'enfant, être bas carbone ou participer à l'élaboration d'une ville plus inclusive. "Les projets les plus collectifs viennent souvent des enfants", a estimé Sébastien Duhem.

Le jury citoyen fera une présélection d'environ 80 projets qui seront soumis au vote des Lillois. Si 21.000 votants avaient été comptabilisés lors de l'édition précédente, la mairie s'attend à une baisse de la participation car cette année, pour éviter les fraudes, il faudra passer par le site France Connect pour voter (le site qui permet de payer ses impôts et d'aller sur Ameli.fr) à partir du mois de mai. Il sera également possible de voter en mairie.

Pêle-mêle, les années précédentes, en 2018 et 2019, le budget participatif avait permis de réaliser les projets suivants : rénovation de la place Casquette à Wazemmes, mise en place de fontaines à eau dans la ville et plantation d’une micro-forêt urbaine à la Porte d’Arras, par exemple. Vous pouvez encore participer en déposant vos idées sur le site participez.lille.fr, dans les mairies de quartier ou dans les hôtels de ville de Lille, Hellemmes et Lomme. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.