Football : en infériorité numérique, le LOSC arrache un match nul à l’OM

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Asernal

L’expulsion de Benjamin André en première période marque le tournant de cette rencontre avec l’OM, une rencontre qui avait pourtant bien commencé pour les Dogues, avec un but marqué presque à l’entame du match. À dix, les Lillois feront mieux que résister même si les Marseillais finiront par marquer et égaler au score.

À onze contre onze, les Nordistes, champions de France en titre, ont bien su attaquer cette rencontre et vite trouvé la faille dans le jeu de leur adversaire marseillais. À la 15e, Sven Botman ouvre le score par une tête sur un corner de Renato Sanchez. Un bon début de rencontre qui va tourner court avec ce carton rouge à Benjamin André, le milieu de terrain, qui fauche un joueur de l’équipe adverse à l’entrée de la surface. 

"Une exclusion extrêmement sévère"

Une expulsion qui changera complètement la donne pour les Dogues. Un carton critiqué par l’entraîneur du LOSC. "À 11 contre 11, je pense qu’on était au-dessus", déclare Jocelyn Gourvennec. "L’exclusion est extrêmement sévère, extrêmement sévère", répète le coach. "Ce n'est pas dans l’esprit du jeu de mettre un carton rouge au bout de 32 minutes."

À dix, le LOSC résiste aux assauts marseillais une heure durant mais finit par concéder un but aux Marseillais, qui n’auront pas su tirer parti de leur supériorité numérique. 

"On a posé beaucoup de problèmes à Marseille", juge le coach du LOSC. "On a fermé l’axe, on les a orientés côté (…) ça reste une soirée positive, dans un contexte et un scénario contre nous", conclut-il.

Même analyse du milieu de terrain Amadou Onana. "Jouer pendant une heure à 10, ce n'est pas évident", explique-t-il, "mais on a montré un très bon visage. On est resté soudé, on a souffert ensemble, mais moi ça me prouve juste qu’on est une équipe."

Un doigt d’honneur en fin de match

Une équipe dont l’un des joueurs aura dû affronter la colère du public marseillais. Hué par les supporters de l’OM à cause de sa prestation, Renato Sanchez leur adressera un doigt d’honneur en fin de match. 

À 29 points, les Lillois restent toujours en milieu de classement à la dixième place. Par ailleurs, le transfert de Hatem Ben Arfa serait imminent. L’attaquant, dont le contrat à Bordeaux a pris fin l'été dernier, pourrait donc arriver dans le Nord, avec en ligne de mire, les huitièmes de finale de la Ligue des champions.